Chrétiens d'Egypte

Les coptes appellent à agir face aux fermetures d’églises au sud de l’Égypte

Chrétiens d'Egypte
  • Oct 30
  • 0

Les chrétiens coptes du sud de l’Égypte viennent de renouveler leur appel aux autorités locales pour qu’elles mettent fin à la discrimination contre eux après la fermeture de plusieurs églises ces dernières semaines.

Selon une déclaration du diocèse de Minya, deux églises situées dans deux villages de la province de Minya dans le sud du pays ont été fermés par les autorités. Selon les responsables religieux, les fidèles de ces deux communautés chrétiennes étaient harcelés. L’un des bâtiments a même été criblé de pierres.

“Nous sommes restés silencieux pendant deux semaines après la fermeture de l’une des églises, mais à cause de notre silence, la situation s’est détériorée … c’est comme si la prière était un crime pour lequel les Coptes devaient être punis”, a encore déclaré le diocèse.

Une troisième église a été fermée suite a des rumeurs d’une attaque en cours, mais le diocèse a déclaré qu’aucune attaque n’avait eu lieu depuis et l’église restait pourtant fermée.

Dans une déclaration, le bureau du gouverneur de la province de Minya a indiqué que les autorités avaient arrêté 15 des personnes responsables de l’attaque contre des fidèles et continuait à traquer d’autres auteurs de violences perpétrées contre les chrétiens.

Selon les autorités, les lieux où se sont déroulés les attaques étaient des maisons qui n’ont pas obtenu de permission pour la tenue de prières. Le porte-parole de la direction de la sécurité de Minya a refusé de commenter ce fait.

Les chrétiens coptes, qui représentent 10% de la population égyptienne de près de 95 millions, disent avoir été persécutés pendant des années. Beaucoup pensent que l’État ne prend pas assez au sérieux leur situation.

Néanmoins, les coptes sont de fervents partisans du président Abdel Fattah al-Sisi, qui a juré d’écraser l’extrémisme islamiste et de protéger les chrétiens. Il a déclaré un état d’urgence de trois mois à la suite de deux attentats à la bombe commis au mois d’avril.

Bien que l’État islamique ait longtemps mené la guerre contre les soldats et la police dans la péninsule égyptienne du Sinaï, il a intensifié son assaut contre les civils chrétiens dans le continent.

Dans une attaque revendiquée par le groupe en mai, des hommes armés ont tendu une embuscade à un groupe de chrétiens coptes se rendant dans un monastère de Minya, faisant 29 morts et 24 blessés.

About Author

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.