Chrétiens d'Orient

Un musulman extrémiste rêve de Jésus sur son lit de mort

  | 

Un jour, Zakkir *, un jeune musulman extrémiste, jugé dans un état désespéré par les médecins, reçoit la visite de chrétiens qui prient pour lui. Totalement restauré par Jésus, il se convertit et consacre sa vie au Seigneur.

Dans son pays 100 % musulman l’un des plus strictes au Moyen-Orient, Zakkir * (nom changé pour des raisons de sécurité) mais aussi son père suivaient avec fanatisme les pratiques rituelles islamiques. Alors que le père de Zakkir servait dans la force religieuse islamique connue sous le nom de « Muttawa », son fils avait choisi une voie encore plus extrême : il avait décidé de diriger un gang de jeunes militants hors-la-loi pleinement engagés à punir quiconque oserait d’une quelconque manière défier les lois sévères et les pratiques de l’islam.

« Si quelqu’un traversait la rue devant la mosquée au moment de Namaz, la prière islamique, notre bande s’arrêtait et le battait brutalement parce qu’il n’y participait pas », explique Zakkir à Bibles for Mideast qui a recueilli son témoignage.

Un autre jour, les jeunes militants extrémistes ont remarqué que certains chrétiens distribuaient des évangiles et, essayaient de convertir plusieurs musulmans. Le groupe a alors décidé de mettre un terme aux activités évangéliques :

« Nous avons attaqué leur bureau », raconte Zakkir, et « nous en avons tué trois ».

Contents d’eux-mêmes, les hommes ont jubilé lorsqu’ils ont découvert quelque temps plus tard que les « infidèles étaient également en train de traduire secrètement des bibles en arabe. »

Chaque jour, au moment de la prière du vendredi soir, les jeunes hors-la-loi se postaient donc devant la mosquée pour contraindre les musulmans qui passaient devant le bâtiment à entrer pour participer à la rencontre.

Ce même schéma aurait pu se reproduire à l’infini, si un soir, les choses n’avaient pas mal tourné. Alors que Zakkir et les autres extrémistes contraignaient un homme qui conduisait son enfant malade à l’hôpital à sortir de sa voiture, le père, désemparé, a attrapé son pistolet dans le compartiment à gants de son véhicule et a tiré trois coups dans la poitrine de Zakkir.

Le jeune musulman s’écroula au sol, et l’homme retourna dans sa voiture et s’en alla.

Conduit à l’hôpital par ses amis, les chirurgiens ont réussi à supprimer seulement deux des balles, en décidant qu’ oter la troisième, logée dans une position dangereuse dans sa poitrine, signifierait une mort certaine.

Zakkir est resté dans le coma pendant plusieurs jours, et les médecins ont abandonné l’espoir pour son rétablissement. Les amis et les parents qui étaient restés à son chevet depuis le début finirent également par perdre espoir et l’abandonnèrent, le laissant seul à l’hôpital pour mourir.

Le Directeur de Bibles for Mideast, venu dans le pays de Zakkir avec plusieurs autres missionnaires avait reçu, alors qu’il priait, des instructions claires sur le jeune extrémiste et sur son état dans une vision, même s’il ne l’avait jamais rencontré.

« Non seulement le Seigneur m’a demandé de le visiter », rappelle-t-il, « mais il m’a également dit de le le sortir de l’hôpital pour le ramener chez moi ! »

« Nous faisons confiance à notre Seigneur » continue le pasteur Paul, « alors sans douter, nous y sommes allés. Mes collègues ont suggéré que nous prenions des vêtements pour lui, puisqu’il avait une tenue de l’hôpital ».

Le pasteur Paul, le pasteur Rahim * et deux autres évangélistes se sont rendus à l’hôpital, ont trouvé la chambre de Zakkir et ont commencé à prier pour son corps comateux.

«À ce moment-là» se souvient Zakkir de façon très vive, « j’ai eu un rêve où Jésus-Christ est venu me dire : «Je suis ton Seigneur et Sauveur, j’ai été blessé pour toi et par mes meurtrissures, tu es guéri. Je t’ai choisi comme un canal pour amener beaucoup de personnes à mon berger. « 

Zakkir raconte alors que le Seigneur a touché ses blessures avec ses propres mains portant les cicatrices des marques des clous.

« Soudainement, la balle qui était restée a sauté de ma poitrine automatiquement, alors que je ressentais un sang nouveau couler dans mes veines ! » Il ouvrit les yeux et vit quatre personnes prier sur lui.

« Je pensais qu’ils étaient des anges du Seigneur », dit-il. Le pasteur Paul a précisé qu’ils étaient simplement des serviteurs du Seigneur Jésus-Christ, et qu’ils avaient reçu des instructions pour venir prier pour lui. Il lui a également expliqué la voie du salut.

« Il est l’auteur de la vie, crois en Lui et tu seras sauvé ».

Zakkir n’a pas eu besoin d’en entendre plus pour être convaincu. Il s’est levé, a accepté Jésus comme son Seigneur et son Sauveur, et a livré sa vie au Seigneur de la vie. Les missionnaires l’ont aidé à enfiler ses «nouveaux vêtements» puis l’ont secrètement emmené.

« Personne ne connaissait mon escapade avec les pasteurs », explique-t-il. Comme Jésus seul pouvait le faire, Zakkir dirige maintenant une église souterraine de Bibles for Mideast dans son pays.

«Je ne suis pas digne d’être pasteur de l’Église de notre Seigneur, car je persécutais l’Église», rapporte-t-il comme le faisait l’apôtre Paul qui écrivait aux Corinthiens (1 Corinthiens 15: 9). « Mais je dirige une église ALG souterraine. Nous prenons soin des chrétiens persécutés anciennement musulmans « .

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.