Chrétiens d'Iran

Condamnation de la porte du cimetière chrétien historique de Kermanshah

Chrétiens d'Iran
  • Aug 18
  • 0

Les chrétiens ne peuvent plus se recueillir sur la tombe de leurs parents décédés dans le cimetière historique de la ville de Kermanshah en Iran. Son accès a en effet été totalement condamné. Si aucune organisation ne prend la responsabilité de cette action, la municipalité jouerait un rôle important pour expliquer l’impossibilité d’y accéder.

Tel qu’indiqué par «Mohabbat News», agence de presse chrétienne iranienne, après la destruction intentionnelle du cimetière chrétien historique dans la ville de Kermanshah dont cette agence s’était faite l’écho au mois de juin, de nouvelles vidéos et des photos apportent une preuve que c’est bien la municipalité locale qui a intentionnellement bloqué le cimetière historique chrétien.

Selon certaines sources locales, l’ancienne porte métallique rouillée à certains endroits du cimetière était, il y a peu, seulement fermée par une chaîne, la partie supérieure de cette porte permettant aux gens une vue sur les lieux. Il n’en est plus rien aujourd’hui.

Cette porte a maintenant été changée, une énorme barre d’acier et un mélange à base de ciment a été appliqué afin de bloquer complètement l’entrée et la vue. Alors que précédemment, les chrétiens pouvaient se rendre au cimetière pour se recueillir sur les tombes, il n’y a aujourd’hui plus aucun moyen d’y accéder.

“Mohabbat News” avait dénoncé, il y a deux mois, l’état de dégradation avancée du cimetière chrétien historique de Kermanshah. Non seulement la municipalité avait, au cours des années passées, en évoquant plusieurs excuses, récupéré une grande partie du cimetière, ne maintenant qu’une petite zone avec des pierres tombales gravées, mais même cette zone avait été détruite peu à peu. Avec l’approbation de la milice Basij et des organisations de sécurité, des extrémistes avaient en effet détruit les croix sur les tombes pour ne laisser aucun signe de christianisme dans la ville.

Quelques dix jours seulement après la diffusion de cette information par “Mohabat News”, un individu qui semblait être un officier responsable de Téhéran, avait visité cet endroit avec quelques autres hommes. Après cela, les agents de la municipalité ont commencé à nettoyer le cimetière, puis ont changé la porte d’entrée et l’ont bloquée.

Jusqu’en 1992, les chrétiens iraniens étaient enterrés dans le cimetière historique de Kermanshah. Les funérailles avaient alors lieu à ce même endroit et aucune clôture ne le délimitait. Il y a dix à quinze ans cependant, une porte métallique ouverte uniquement aux familles et aux proches de ces chrétiens décédés avait été installée. Aujourd’hui, ce cimetière n’a plus l’apparence que… d’une ruine.

About Author

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.