Chrétiens d'Iran

Dix ans d’emprisonnement pour 4 chrétiens en Iran

  | 

Le 7 juillet dernier, quatre chrétiens ont été condamnés à dix ans d’emprisonnement par un tribunal iranien. Naser Navard Gol-Tapeh, un citoyen iranien, et Eldar Gurbanov, Yusif Farhadov et Bahram Nasibov, trois Azerbaïdjanais ont été accusés notamment d’avoir fait des activités missionnaires et de mesures contre la sécurité nationale en Iran.

Selon l’organisation Christian Solidarity Worldwilde en association avec l’association Article 18, Nasser Navard Gol-Tapeh, un citoyen iranien qui s’est converti récemment a été « reconnu coupable en Iran avec trois chrétiens azerbaïdjanais ».

Ces quatre personnes ont été accusées de «mesures contre la sécurité nationale [de l’Iran]», d’«activités missionnaires», de «relations organiques avec l’Église de la« Parole de la Vie »de Suède, et d’« activités de subversion douces contre le régime de la République islamique » ce que le procureur a appelé « le christianisme sioniste « .

Si Eldar Gurbanov, Yusif Farhadov et Bahram Nasibov, tout trois d’Azerbaïdjan,  ne purgeront probablement pas leur peine parce qu’ils ont été autorisés à quitter l’Iran en novembre dernier et ne seront pas forcés de revenir, il en va autrement  de l’Iranien Naser Navard Gol-Tapeh, un jeune converti d’origine musulmane qui devra purger sa peine sauf si sa demande d’appel a été acceptée.

« Ils [les Azeris] ne seront pas emprisonnés en Azerbaïdjan pour un crime présumé commis dans un autre pays » a expliqué World Watch Monitor.

Les Azerbaïdjanais, résidents de Bakou, invités par des groupes chrétiens iraniens, avaient été arrêtés et interrogés le 24 juin 2016 avant d’être finalement libérés sous caution.

« Les accusations portées contre ces chrétiens sont juridiquement infondées et leur condamnation à dix ans d’emprisonnement viole le droit évident de la liberté d’opinion », a déclaré Mansour Borji à Radio Farda. « Tant de chrétiens en Iran sont accusés d’avoir simplement assisté à des rassemblements publics de prière même dans l’intimité de leurs maisons. Ils attendent tous le verdict des tribunaux révolutionnaires contre eux. « 

Christian Solidarity Worldwide, une organisation basée à Londres, a critiqué les récentes condamnations et a appelé les autorités iraniennes à respecter les quatre chrétiens nouvellement convertis.

Quelques dirigeants de l’Église ont été assassinés et des centaines d’autres ont été interrogés ou incarcérés en Iran depuis la Révolution islamique en 1979. Ils sont régulièrement accusés d' »action contre la sécurité nationale » parce qu’ils dirigeaient des activités chrétiennes dans des églises de maison.

La publication de la version perse de la Bible en Iran est interdite. Un certain nombre d’églises ont été forcées de fermer.

L’année dernière, dans une déclaration conjointe, 19 organisations de défense des droits de l’homme ont demandé à la communauté internationale de faire pression sur l’Iran pour mettre fin à la persécution des chrétiens iraniens nouvellement convertis.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.