Science et religion

Refus de titularisation pour un astrophysicien chrétien

  | 

L’astrophysicien Guillermo Gonzalez a connu une ascension fulgurante dans son domaine de compétence, jusqu’au jour où il a défendu l’Intelligent Design, une théorie scientifique qui admet l’implication de Dieu dans la création… son université l’a alors tout bonnement abandonné.

Guillermo Gonzalez a écrit près de 68 articles dans des revues scientifiques de renom, et avait été évalué par la chronique de l’enseignement supérieur comme l’un des professeurs adjoints ayant « rassemblé un nombre record de publications supérieur à tout autre membre de la faculté d’astronomie ».

Cependant, explique God Reports qui a relayé cette information, lorsque Guillermo Gonzalez a voulu être titularisé en 2007 à l’Iowa State University, sa demande a été rejetée.

Juste avant que sa demande de titularisation ne soit examinée, une pétition désavouant l’Intelligent Design et recueillant la signature de 130 membres du corps professoral de l’Iowa State University avait été émise.
Les scientifiques signataires craignaient en effet l’impact négatif de l’Intelligent Design sur l’université et l’intégrité de la science.

Etre « libre penseur » signifiait à une certaine période que nul n’était contraint de suivre une vision biblique du monde. Mais à l’inverse, la question de la liberté académique est un slogan totalement vidé de sa signification puisqu’à l’opposé, au moment du refus de la titularisation de Guillermo Gonzalez, les professeurs d’université ont été forcés de suivre une orthodoxie athée rigide.

Le refus d’accepter la titularisation de l’astrophysicien a donné suite à une controverse, les responsables de l’Université déniant que la foi de Guillermo Gonzalez ait été considérée comme seul facteur du refus de son mandat. Le jury avait alors déclaré que le scientifique chrétien ne publiait plus assez et n’avait pas assez gagné de fonds pour la recherche.

Une enquête a cependant permis de montrer, preuve à l’appui, que la controverse sur l’Intelligent Design était bien un facteur de sa destitution. Il y a même un sentiment très favorable dans la communauté scientifique qui a commencé à naître contre Gonzalez.

L’Intelligent Design est une théorie scientifique qui s’interroge sur la validité de la théorie selon laquelle des organismes «irréductibles et complexes» comme l’homo sapiens ont simplement évolué par une série de mutations générées par « hasard ».

Les astronomes et les cosmologues qui croient en Dieu voient de la même façon que la formation de l’univers s’explique par l’Intelligent Design.

Après le refus de sa titularisation comme professeur, Gonzalez a fait appel mais sa demande a encore une fois été rejetée.

Nommé professeur adjoint au département de physique et d’astronomie en 2013 à Ball State Université, Guillermo gonzalez, la controverse concernant l’Intelligent Design n’a jamais cessé, au point qu’il lui était interdit d’évoquer cette théorie auprès des étudiants. S’il poursuit ses recherches en astrobiologie et en astrophysique stellaire, il n’a pas le droit d’être titularisé et repart pour une période probatoire de 7 ans.

Il reste cependant convaincu, comme d’autre cosmologistes et physiciens qui épousent la même vision, qu’il existe des preuves d’une conception intelligente en physique et en cosmologie.

« À mon avis, la controverse entourant mon embauche est artificielle – largement générée par un blogueur activiste qui n’est pas un astronome. Enfin, je dois réitérer que je n’ai pas eu le droit à la titularisation à l’ISU non à cause de la pauvreté de mes publications, mais pour des raisons « idéologiques et politiques « .

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.