Chrétiens

Chrétiens d’Irak : Christina Khader Ebeda est libre

  | 

Christina Khader Ebeda, la petite fille chrétienne de la ville irakienne de Qaraqosh qui avait été enlevée par l’État islamique (EI) en août 2014, a été libérée et a pu être rendue à ses parents.

Pour les chrétiens d’Irak, ce fut l’un des jours les plus sombres au cours duquel les terroristes de l’Etat islamique ont envahi les villes de la plaine de Ninive, à majorité chrétienne, dont Qaraqosh, entretemps libérée, est la plus grande. En cette journée d’août 2014, la plupart des habitants avaient déjà quitté cette ville. Mais la famille de Christina n’avait pas eu la force de s’enfuir, surtout parce que le père est aveugle.

Leur fille est emportée

Deux collaborateurs de Solidarité Chrétienne Internationale, le Dr John Eibner et Adrian Hartmann, avaient rencontré cette famille dans un camp de réfugiés de la ville kurde d’Erbil au nord de l’Irak. La maman, Nabia, leur avait raconté ce qui avait été le pire moment de sa vie :

« Le 7 août 2014, les djihadistes de l’Etat islamique ont fait des ravages dans notre ville. Ils ont crié que nous devions disparaître ! Mais comment ? Nous n’avions pas de voiture et mon mari est aveugle. Ils venaient régulièrement frapper à notre porte pour nous intimider. Un jour, ils nous ont sommés de nous convertir à l’islam, mais nous avons refusé.

Trois semaines plus tard, les combattants de l’Etat islamique nous ont donné l’ordre de quitter la maison. D’abord nous avons dû remettre tous nos objets de valeur à un point de contrôle. Une peur folle me tenaillait ! Christina, ma fille, était sur mes genoux. Les djihadistes dirigeaient de temps en temps leurs fusils sur nous.

Ensuite, on nous a embarqués dans un bus. Mais juste avant le départ, un homme de l’Etat islamique s’est soudainement dirigé vers moi et a arraché Christina de mes bras. Désespérée, je l’ai suivi et l’ai imploré de me rendre ma fille. Mais il a menacé de m’abattre si je ne retournais pas dans le bus. »

Elle pleurait et réclamait constamment sa maman !

Environ trois semaines après l’enlèvement de Christina – la famille avait été abandonnée par l’Etat islamique et s’était enfuie au Kurdistan – la mère a eu un appel téléphonique d’un islamiste : « Il m’a dit que Christina pleurait constamment et me réclamait, mais qu’il ne pouvait pas la ramener. » Enfin, Nabia a pu ouvrir son cœur aux collaborateurs de Solidarité Chrétienne Internationale : « Je ne souhaite plus rien au monde que de pouvoir à nouveau serrer Christina dans mes bras. »

Reconnaissance sans limite !

Son rêve le plus fou s’est maintenant réalisé : un vrai miracle ! La population raconte que la petite fille, qui a maintenant 6 ans, a pu être libérée par des unités spéciales de l’armée irakienne. Le 9 juin 2017, elle a été remise à ses parents, fous de joie.

« C’était un instant extraordinaire ! Nous dansions de bonheur et nous frappions dans les mains en chantant ! Christina, elle, semblait un peu réservée face à toute cette agitation. Mais nous sommes infiniment reconnaissants envers Dieu que Christina puisse à nouveau être parmi nous », raconte une chrétienne qui habite dans le camp de réfugiés « Ashti » à Erbil, avec la famille de Christina. Cette dernière veut maintenant quitter l’Irak.

Reto Baliarda

Reto Baliarda est rédacteur en chef de Christian Solidarity International, une organisation chrétienne au service des chrétiens persécutés. La branche française est partenaire du Journal Chrétien.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.