Chrétiens de Syrie

En Syrie, des chrétiens sont tués et des églises brûlées

Chrétiens de Syrie
  • Juin 11
  • 0

Plusieurs chrétiens ont été tués et des églises ont été détruites dans les villes syriennes de Sadad et Maaloula, selon des témoignages recueillis par le Dr John Eibner de l’organisation Solidarité Chrétienne Internationale.

Les sanctions économiques draconiennes imposées à la Syrie en 2011 par les Etats-Unis et l’Europe ont entraîné la détresse matérielle qui a poussé plus de cinq millions de Syriens à fuir leur pays. Un million d’entre eux se sont rendus en Europe.

Le Dr John Eibner dénonce ces sanctions qui sont “une punition collective destructrice pour la population qui s’appauvrit de plus en plus”. Tous sont touchés : les chrétiens, les sunnites, les alaouites, les Druzes, les enfants aussi bien que les adultes, les vieillards, les handicapés. Seule l’élite peut contourner les sanctions.

Depuis la Méditerranée jusqu’en Irak, une immense région a été nettoyée religieusement. De nombreuses églises ont été profanées ou détruites, comme ici dans un petit village au bord de la rivière Khabour, au nord-est de la Syrie.

Avant la guerre, les minorités religieuses n’étaient pas persécutées en Syrie. Les membres de la communauté chrétienne pouvaient vivre ouvertement comme chrétiens, de même aussi les alaouites, Druzes, chiites et sunnites modérés qui ne veulent pas se soumettre à la loi de la charia islamique.

L’opposition armée contre Bachar el-Assad veut en première ligne créer une prédominance sunnite et introduire les normes discriminatoires de la charia. Il est bien possible que les groupes ne soient pas tous aussi extrêmes que l’Etat islamique, mais tous veulent pratiquement imposer leur religion à tout le pays.

Prenons, par exemple, les deux lieux chrétiens de Sadad et Maaloula : à court terme, ces lieux étaient entre les mains des rebelles. Ils n’ont pas été conquis par l’Etat islamique, mais par la soi-disant Armée syrienne libre (ASL) modérée et le Front al-Nosra. À Sadad, et à Maaloula, plusieurs chrétiens ont été tués et des églises ont été profanées. De la Méditerranée à l’Irak, lorsqu’on examine de plus près les régions dominées par les différents groupes de rebelles, on remarque que toute la région est nettoyée religieusement.

Que la région soit sous le contrôle de l’ASL, de Hayat Tahrir al-Cham (jusqu’en janvier 2017 : Front al-Nosra), d’Ahrar al-Cham, de Jaysh al-Islam, du Front du Sud, de l’EI ou de qui que ce soit, cela ne joue pas un grand rôle. L’Etat islamique est seulement une partie du mouvement révolutionnaire djihadiste violent qui veut établir une prédominance sunnite en Syrie. Les adeptes de ce même mouvement tuent des chrétiens dans le monde entier, mais aussi en Europe et aux USA.

A propos de l’auteur

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.