Actualité chrétienne

Pour l’acteur Val Kilmer, c’est sa foi en l’amour de Jésus qui l’a guéri

  | 

L’acteur Val Kilmer a raconté dans une interview récente comment sa foi en l’amour de Jésus était intervenue dans la guérison du cancer qui l’affectait. Pour lui, c’est Dieu qui est intervenu en sa faveur.

« Je suis très reconnaissant pour toutes les prières et les bonnes pensées envoyées du monde entier. Les gens qui savent que je suis un scientifique chrétien font l’hypothèse que je me suis mis en danger moi-même. Mais beaucoup, beaucoup de gens ont été guéris par la prière tout au long de l’histoire. Beaucoup, beaucoup de gens sont également morts par la médecine moderne  » a affirmé Val Kilmer à Christian Post.

L’acteur est pleinement en accord avec le Dr Bernard Lown ou encore Mary Eddy Bakker, la fondatrice de Christian science pour déclarer que l’amour guérit.

SelonMary Eddy Bakker, la foi regarde à un Dieu dont l’amour est infini et qui est infiniment bon, raison pour laquelle la prière a le pouvoir de guérir, de racheter et de restaurer. Alors qu’elle étudiait la Bible quotidiennement, elle s’est complètement tournée vers Dieu après avoir subi une blessure critique en 1866.

 Comme elle avait  lu des récits de guérisons rapides et puissantes de Jésus, un nouveau sens de Dieu, de l’Esprit, comme seule réalité a inondé sa pensée et l’a guéri. Interpellée, elle a cherché à comprendre  le principe sous-jacent à cette expérience. Elle a continué à sonder les Écritures et a trouvé dans la Bible les lois qui sous-tendaient la base de son enseignement et de sa pratique de la science chrétienne.

Val Kilmer rajoute : « J’ai vu des gens renoncer à l’amour. Je l’ai moi-même refusé lorsque j’étais plus jeune. J’ai vu des séances s’appuyant uniquement sur la prière, et j’ai désiré avoir une foi vivante. J’ai vu des séances où je ne croyais pas. Cela n’avait pas d’importance à l’époque de Jésus que le patient soit croyant. Cela n’a pas d’importance aujourd’hui. L’Amour ne s’intéresse pas à nos petites pensées humaines. C’est comme ça que je vois les choses. »

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.