Chrétiens du Nigeria

Des musulmans imitent la forme des cultes pentecôtistes au Nigeria

  | 

Le développement de l’Église au Nigeria est telle que certains groupes musulmans dans ce pays ont décidé de copier le style des chrétiens pour arrêter cette progression et empêcher les personnes de quitter l’islam pour le christianisme.

« Si vous ne pouvez pas les combattre, copiez leur style. » Telle est la nouvelle devise de certains groupes musulmans au Nigeria pour arrêter le déclin de leur religion en raison de la réussite des leaders évangéliques.

Afin d’empêcher les musulmans d’assister aux services chrétiens du dimanche matin et d’essayer de gagner de nouveaux adeptes, les musulmans sont prêt à tout, même à imiter les formes des cultes pentecôtistes.

C’est vrai que les proportions des différentes religions au Nigeria ont bien changé. Alors qu’en 1953, 45,3 % des habitants étaient musulmans (seulement 21,4 % chrétiens et 33, 3 % d’autres religions), dès 2010, le rapport entre l’islam et le christianisme s’est inversé. Ce pays est ainsi passé à 80,5 millions de chrétiens contre 75 ,7 millions de musulmans, selon le Pew Research Center.

Le Nigeria a maintenant la plus grande population chrétienne en Afrique, qui comprend près de 60 millions de protestants, environ 20 millions de catholiques et plus de 750 000 autres chrétiens.

Une grande croissance a principalement été observée à partir de 1970, et de façon plus marquée encore dans les églises pentecôtistes. Le culte vivant dans ces églises est l’une des principales raisons du succès massif du christianisme pentecôtiste au Nigeria.

Pour contrer cette tendance, certains groupes islamiques au sud-ouest du Nigeria ont introduit des nouvelles modalités en ce qui concerne la prière, le prosélytisme et la dévotion se rapprochant des formes normalement associées au christianisme pentecôtiste a expliqué Ebenezer Obadare, un professeur de sociologie de l’Université du Kansas.

Ces groupes islamiques organisent maintenant des séances « charismatiques » le dimanche matin en plus de leurs prières traditionnelles du vendredi afin d’empêcher les musulmans de rejoindre les services religieux chrétiens.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.