Actualité chrétienne

Une famille chrétienne d’Afrique du Nord prie pour ses persécuteurs

  | 

Après avoir répondu à l’appel de Dieu de commencer une église dans une région proche du Sahara, une famille chrétienne d’Afrique du Nord a été persécutée quotidiennement par les voisins à cause de sa foi. Face aux jets de pierres quasi-quotidiens, aux passages à tabac, face à l’exclusion, Muslih * et Fadila * et leurs fils ont pourtant décidé de répondre par la prière et le pardon.

Muslih *, Fadila * et leur fils n’ont pas toujours habité dans cette zone perdue à plus de 100 kilomètres de la ville la plus proche, rapporte Open Doors international qui relate leur histoire.

Il y a quelque temps en arrière, leur pasteur est venu leur demander s’ils seraient prêt à déménager pour commencer une église dans cette région située près du Sahara. Après avoir cherché Dieu dans la prière pour suivre son conseil, et bien que connaissant certaines des difficultés qu’ils pourraient rencontrer, Dieu les a convaincu dans leur coeur qu’ils devaient répondre positivement à la demande de leur pasteur.

Ils sont donc partis en laissant tout pour se rendre dans un lieu sans église. Rapidement, la petite famille a connu beaucoup de résistances à leur encontre. Comme chrétiens, ils n’étaient pas les bienvenus. Ils ont été attaqués par des jets de pierres, des incendies volontaires ont été allumés sur leur maison et le bâtiment où ils ont rencontré plusieurs autres chrétiens pour la prière et le culte.

Une fois Fadila, la femme de Muslih a été passée à tabac dans la rue. Elle a passé plusieurs jours à l’hôpital.

Plus récemment, Muslih a voulu sortir en soirée pour offrir une glace à son fils. Alors que le jeune garçon se réjouissait de cette sortie, ils ne sont pourtant jamais parvenus jusqu’à l’endroit où ils pouvaient en trouver. Alors qu’ils voyageaient, en effet, ils ont été lapidés :

« Papa, pourquoi jettent-ils des pierres sur nous ? » demanda Simon * une fois de retour à la maison.

Tout en lui donnant une limonade froide, son père lui a répondu :

«Les gens ici dans la ville ont une religion différente et ne n’aiment pas que nous suivions Jésus ».

Sa mère est alors venue et a réconforté Simon :

« Nous allons manger une crème glacée la semaine prochaine. Mais maintenant prions pour les gens ».

Après de tels incidents, rapporte Open Doors, Muslih et Fadila ont pris l’habitude de prier avec leur fils et de trouver refuge en Dieu. Alors la petite famille s’est réunie pour prier ensemble, et le petit garçon a demandé à Dieu de pardonner les gens qui ont jeté des pierres et leur a pardonné à son tour.

Muslih et Fadila ont aussi prié pour le groupe de disciples qui se réunira plus tard le soir dans leur maison. Aujourd’hui, ils parleront de la Grâce de Dieu.

« Savoir que Dieu nous a appelé ici m’ aide beaucoup. Surtout lorsque nous considérons l’intolérance et l’agressivité de certaines personnes. Parfois, nous avons peur, mais Jésus est toujours avec nous  » a affirmé Muslih.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.