Société

La Bible King James est la version la plus lue en Amérique

  | 

Selon un sondage réalisé par trois chercheurs de l’IUPUI aux États-Unis, c’est la 4 fois centenaire version King James de la Bible qui continuerait à être la plus utilisée par les chrétiens en Amérique. Autre enseignement de cette étude : la Parole de Dieu serait également lue en dehors du culte par 50 % des interrogés.

« Ce n’est pas vraiment une surprise dans le sondage », explique Arthur E. Farnsley II, directeur de l’Indiana University Center for Civic Literacy de l’IUPUI (Université d’Indiana University-Purdue University of Indianapolis School of Liberal Arts) et directeur associé du Centre pour l’étude de la religion et de la culture américaine.

« Une des réponses du sondage était de 50 pour 100, soit exactement la moitié des personnes interrogées avaient lu la Bible en dehors d’un service d’adoration au cours de la dernière année » a-t-il ajouté.

Dans le nouveau livre édité par Farnsley, Philip Goff et Peter J. Thusen, tous les trois professeurs d’études religieuses de l’IUPUI et intitulé « The Bible in American Life » reviennent sur les résultats de ce sondage explique HeraldBulletin.com.

Subventionné par LIlly Endowment, les scientifiques ont également enrichi cet ouvrage d’autres résultats, et notamment les réponses d’une étude réalisée sur les assemblées chrétiennes en Amérique en 2012.

Les enquêteurs ont notamment demandé aux participants de nommer la traduction de la Bible qu’ils lisent le plus souvent, s’ils avaient lu la Bible en dehors des services de culte au cours de l’année dernière, l’étendue et le but de son utilisation, Les chercheurs ont également demandé s’ils lisaient la Bible sur des appareils électroniques.

C’est donc la Bible King James, dont la traduction a été éditée la première fois il y a près de 400 ans qui est la version la plus lue.

« Aucune traduction des Écritures n’a eu plus d’influence sur la culture américaine que la Bible King James », a déclaré Thuesen. « Au cours de ces quatre siècles d’utilisation, les personnes ont pensé que Sa langue était sacrée en soi. Notre sondage révèle que beaucoup de personnes préfèrent encore entendre Dieu parler dans cette langue, même si elle est archaïque. »

« Pour les lecteurs de la Bible King James, Dieu utilise des mots comme ‘behold’ plutôt que ‘see’. Les traductions bibliques plus récentes peuvent avoir un sens plus clair, mais elles n’ont pas la grandeur que les personnes sont venues associer à l’anglais du 17e siècle « , a-t-il encore déclaré.

Lire la Bible – la version King James – est une expérience quotidienne pour les membres de Lighthouse Baptist Church à Lafayette, où les fidèles sont encouragés à mémoriser l’Écriture. Les fidèles  pensent que la version King James est la version où les mots de Dieu ont été les mieux préservés.

Bien que quelqu’un puisse apporter une nouvelle version internationale, la version King James est utilisée exclusivement à l’église.

« Les personnes entrent et me racontent les différents passages qu’ils mémorisent », a déclaré Pastor W.B. Murdock of Lighthouse Baptist. « Elle est de loin plus facile à mémoriser que toute autre traduction. Je peux vous dire cela par expérience. »

Autre résultat de cette enquête : ce sont les Afro-Américains qui ont lu la Bible à un taux plus élevé que les autres races (70% pour les Afro-Américains, contre 46% pour les Hispaniques, 44% pour les Blancs et 28% pour les autres races). Les femmes la lisent plus souvent que les homme, les citoyens plus âgés plus souvent que les jeunes.  Les Sud-Américains la lisent également davantage que les habitants du Midwest, de l’Ouest et du Nord-Est.

« Comme attendu, les protestants lisent leurs Bibles en dehors des services plus que les catholiques, bien que les catholiques ne soient pas loin derrière les protestants traditionnels. Les évangéliques sont ceux qui l’ont la plus lu parmi les protestants blancs. »

Parmi les choses les plus intéressantes, nous avons trouvé les différentes raisons pour lesquelles ces traditions lisent la Bible ». Goff, directeur exécutif du Centre pour l’étude de la religion et de la culture américaine à IUPUI.

16 % de ceux qui n’appartiennent à aucune tradition, tout comme 16 % des évangéliques blancs lisent la Bible pour apprendre comment atteindre la richesse

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.