Actualité chrétienne

Des chrétiens sauvés de la main d’extrémistes par des lions

  | 

Alors que des extrémistes interrompaient le culte de Pâques avec des armes et des barres de fer, des chrétiens, pensant leur dernière heure arrivée, ont invoqué la victoire du Seigneur. Trois lions rugissant se sont soudain précipités sur les militants, les faisant fuir, terrifiés… Les enregistrements montrent que dans la région forestière où l’attaque de ces félins a eu lieu, aucune présence de ces animaux sauvages n’a jamais été enregistrée.

Ce témoignage émane du pasteur Paul, le responsable de l’organisation Bibles for Mideast, une mission qui travaille pour l’implantation de l’Évangile au Moyen-Orient. Sérieusement blessés à la tête au cours de l’une des cérémonies de baptême où près de 3000 chrétiens d’origine musulmane ont été baptisés, cette organisation demandait la prière pour lui et sa protection. Voici textuellement ce que ce serviteur de Dieu a rapporté récemment sur le site du ministère :

Mon Seigneur Jésus-Christ, ressuscité, a encore sauvé ma vie, et je loue et remercie Dieu pour sa grâce indescriptible ! Certes, je ne suis pas digne de cela.

L’Église « Assemblée du Dieu d’amour » affiliée à Bibles for Mideast a appelé à 21 jours de jeûne et de prière du 13 au 2 avril. Vers la fin de cette période, plus de 3000 anciens musulmans ont été baptisés dans les nombreuses églises du mouvement en Asie, en Afrique et au Moyen-Orient. Le Seigneur m’a permis de baptiser beaucoup de personnes pendant cette période.

Il y a environ trois semaines, je changeais mes vêtements mouillés après un service de baptême du matin dans l’une de nos églises, les militants ont soudainement commencé à me lapider ainsi que plusieurs autres personnes de mon groupe. Ma tête a été gravement blessée et saignait beaucoup, et un certain nombre d’autres chrétiens ont subi des blessures aussi.

Les croyants m’ont acheminé urgemment vers l’hôpital le plus proche. Un examen a montré un dommage grave sur mon crâne. J’ai été transféré dans un hôpital spécialisé pour recevoir une chirurgie immédiate. Les autorités, cependant, ont refusé de faire une intervention chirurgicale avant de recevoir le paiement. Mes pauvres amis croyants ont réussi à se cotiser pour cette opération.

Les militants islamistes qui nous ont attaqués ont alors découvert que j’étais en train de subir un traitement dans cet hôpital et prévoyaient de me tuer. Les croyants m’ont alors déplacé de l’hôpital à la maison du pasteur Ayyoob dans une région forestière voisine.

Le pasteur Ayyoob vit là avec sa femme, deux jeunes enfants et une mère de 80 ans. Deux croyants se sont joints à nous pour les aider à prendre soin de moi. C’est donc huit personnes qui sont restées là-bas, sans internet, sans électricité, sans eau du robinet ou même de salle de bain appropriée. Pour les besoins primaires, nous avons utilisé la rivière et les zones forestières voisines.

Ma collègue Susanna a géré le site et les demandes de prière pendant cette période, et je remercie Dieu pour son service pendant cette période difficile.

Les croyants m’ont secrètement visité à la maison dans la forêt, et nous avions des services de prière ensemble. Je suis resté là environ trois semaines.

Dimanche 16 avril dernier, jour de Pâques, nous étions au milieu de notre service d’adoration avec le pasteur Ayyoob leader de cette église, lorsque soudain, un groupe de militants est arrivé à la maison, armé de barres d’acier et d’autres armes. Nous n’avions aucune idée de ce qu’il fallait faire.

Je n’avais toujours pas et je n’ai toujours pas complètement récupéré de la chirurgie. La mère du pasteur Ayyoob est une femme âgée et malade. Nous avions également deux enfants de moins de quatre ans avec nous, et une femme enceinte de sept mois qui est venue pour le service.

Les militants avaient trouvé la maison en remarquant les gens qui tentaient de me visiter secrètement et de venir pour des prières.

En perdant tout espoir, nous pensions que c’était notre dernière heure. Les enfants ont commencé à pleurer avec nous. Nous avons alors tous levé nos mains ensemble dans l’unité et nous avons loué et remercié notre Seigneur Jésus-Christ ressuscité à maintes reprises. Nous avons toujours réclamé le sang de Jésus-Christ comme notre victoire. Malgré ses douleurs, la femme enceinte présente parmi nous s’est jointe à nos louanges envers le Seigneur.

O Seigneur Jésus! Louez Son Saint nom. De façon tout à fait inattendue, un lion a soudainement surgit de la forêt et a bondi sur les militants en en saisissant l’un par le cou. Alors que les autres combattants essayaient d’attaquer le lion, deux autres lions se sont précipités sur eux. Les militants terrifiés ont fui le site, et les lions nous ont abandonné, nous laissant seuls. De façon tout aussi étonnante, les enregistrements montrent qu’aucun lion n’est censé vivre dans cette forêt.

En raison de la pression des autorités, nous avons quitté hier la maison de la forêt.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.