Chrétiens

Bilan de l’attentat contre les chrétiens d’Egypte

  | 

Le dernier bilan des attentat à la bombe perpétrés contre les chrétiens d’Égypte le 9 avril dernier fait état de 45 morts etc 126 blessés. Le premier attentat est survenu peu avant 10 heures, près de l’église Mar Girgis (Saint-Georges) de la ville de Tanta, au nord du Caire. La deuxième attaque a eu lieu peu après 13 heures à l’entrée de la cathédrale patriarcale copte orthodoxe Mar Morcos (Saint-Marc) d’Alexandrie. Le patriarche copte orthodoxe Tawadros II a échappé à l’attentat.

Carnage à Tanta

Dimanche 9 avril, peu avant 10 heures, une première explosion a retenti dans l’église orthodoxe Saint-Georges, très fréquentée, dans la ville de Tanta située à environ 120 kilomètres au nord du Caire. Au moins 28 chrétiens y ont laissé la vie, et 78 autres ont été blessés, pour certains grièvement, d’après le ministère de la Santé du pays. Selon des médias locaux, l’explosif avait été fixé sous une chaise.

Le pire évité à Alexandrie

Quelques heures plus tard, un kamikaze a voulu pénétrer dans la cathédrale patriarcale copte orthodoxe Saint-Marc, dans la ville côtière d’Alexandrie. Les services de sécurité l’ont empêché d’entrer mais il a pu néanmoins déclencher la bombe. Au moins 17 personnes ont perdu la vie, 48 autres ont été blessées.

Au moment de l’attentat, le chef de l’Église copte orthodoxe, le patriarche Tawadros II, se trouvait dans l’église ; il avait parlé aux fidèles peu avant l’explosion. Il en est sorti indemne. Plus tard, il a déclaré à la télévision d’état : « Ces actes ne détruiront pas l’unité et la cohésion des Égyptiens. »

Selon les rapports des médias, les forces de l’ordre ont pu désamorcer deux autres charges explosives devant la mosquée Sidi Abdel Rahim à Tanta.

Condoléances du pape

Après les attentats destructeurs, le pape François a présenté ses condoléances aux Coptes et au peuple égyptien. Le chef de l’Église catholique se rendra probablement fin avril 2017 en Égypte pour une visite.

L’état d’urgence est annoncé

Le dimanche 9 avril 2017, Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a décrété le retour de l’état d’urgence pour les trois prochains mois. Celui-ci entrera en vigueur dès que les mesures du droit constitutionnel seront prises. « Cela sera fait dans le seul but de protéger notre pays », a justifié le président.

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.