Actualité chrétienne

SUISSE : Les chrétiens dénoncent le soutien au commerce des armes

  | 

Les chrétiens de Suisse demandent que les institutions financières cessent d’investir l’argent de leurs clients dans l’industrie de l’armement.

Les fonds de pension et les banques suisses investissent chaque année des centaines de millions dans des entreprises d’armement. Celles-ci produisent du matériel de guerre, qui provoque des souffrances indicibles dans d’autres parties du monde. Les clientes et clients des institutions financières ne sont souvent pas informés de ces pratiques d’investissement. Celles-ci, malgré le grand volume financier qu’elles occasionnent, ne font que rarement les gros titres.

La Marche de Pâques 2017 pour réclamer l’interdiction des investissements dans l’industrie de l’armement. Crédit photo: Eglises réformées Berne-Jura-Soleure

Alors que certaines banques ont des codes d’éthique, ces résolutions n’ont cependant souvent aucun effet dans la pratique. Ainsi, plus de cinq milliards de dollars ont été investis par des banques suisses dans des sociétés d’armement depuis 2011, notamment pour la fabrication d’armes nucléaires et d’armes à sous-munitions. Et ceci, malgré que le financement de la production d’armes internationalement interdites soit défendu depuis février 2013. Ainsi, les institutions financières en Suisse investissent l’argent de leurs clientes et clients, souvent à leur insu, directement dans les guerres qui secouent le monde.

La traditionnelle marche pour la paix qui se déroulera le lundi de Pâques 17 avril 2017 à Berne (Suisse) aura pour devise «Mon argent mène la guerre. Le soutien au commerce des armes par les fonds de pension et les banques doit cesser». A cette occasion, les chrétiens protesteront contre le financement de l’industrie d’armement par la place financière suisse. Ils demanderont que les institutions financières suisses cessent d’investir l’argent de leurs clients pour le financement du matériel de guerre et ainsi soutenir les guerres dans le monde entier qui provoquent d’innombrables souffrances.

En plus de l’interdiction de tels investissements, les organisateurs de la Marche de Pâques 2017 exigent plus de transparence dans les stratégies et pratiques d’investissements des institutions financières.

Un appel est en outre lancé pour que chacun prenne en main la responsabilité de son propre argent et l’investisse en toute en connaissance de cause.

La Rédaction

L'équipe du Journal Chrétien est composée des journalistes, pasteurs, théologiens et intellectuels chrétiens.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.