Chrétiens persécutés

Libération d’un chrétien laotien emprisonné à cause de sa foi

  | 

Au Laos, Palani, un homme emprisonné pour sa foi vient d’être libéré. Six des chrétiens arrêtés en même temps que lui sont cependant toujours détenus.

« The Voice of The Martyrs », une organisation qui soutient les chrétiens persécutés, a contribué à la libération de Palani, un homme chrétien emprisonné pour avoir suivi Jésus. Le combat continue cependant, puisque six autres personnes arrêtées en même temps qui lui et condamnées pour le même motif continuent à purger leur peine équivalente à 3 ans et demi de prison.

Palani, qui a été arrêté quelques jours seulement après avoir accepté le Christ, a partagé à « The Voice of The Martyrs » sa joie d’être libéré :

« Je suis libre aujourd’hui après deux mois de prison pour ma foi en Christ. C’est un miracle.Je tiens à remercier tous les frères et sœurs qui ont aidé à sécuriser ma libération. Sans votre soutien financier et vos prières, je ne serais pas libre aujourd’hui. »

L’organisation chrétienne consacrée au soutien des chrétiens persécutés est revenue sur l’histoire et le témoignage de « Palani ».

C’est alors qu’il visitait son frère, un pasteur habitant dans un village avoisinant, que « Palani » s’est humilié et a accepté Jésus.

« Au début, explique Palani, j’étais sceptique et et je ne me souciais pas de croire à une « religion étrangère « , mais quand il m’a dit qu’il pouvait prier pour moi, et que je n’aimerais plus l’alcool, je lui ai permis de prier pour moi. Pendant la prière, quelque chose s’est passé que je ne peux pas décrire. Tout mon corps a commencé à trembler. Puis, le lendemain, il m’a dit que Jésus-Christ m’utiliserait et que je pourrai aussi aller soigner les malades. Je suis resté environ une semaine pour en savoir plus sur le Christ. « 

Lorsque Palani est retourné dans son village, il a rencontré un pasteur local. Lorsqu’il a posé des questions sur Jésus et la façon de servir dans l’église, le pasteur a demandé à Palani s’il pouvait obtenir des Bibles via l’assemblée de son frère.

« Mon frère a ensuite apporté des colis contenant des bibles pour l’église », a t-il dit. « Nous avons commencé à distribuer des Bibles et à prier pour les malades dans le village. J’ai été étonné de voir que beaucoup de gens ont été guéris après avoir prié pour eux. Rappelez-vous, c’est tout nouveau pour moi, alors j’étais excité. Je suis allé à la prière pour les personnes qui étaient malades et j’ai également donné des bibles. « 

Quelques jours plus tard, cependant, un chef de village a dit à Palani qu’il ne pouvait plus parler de Dieu ou distribuer des Bibles. Il a accusé Palani d’avoir fraudé et qu’un ivrogne ne devait pas persuader les gens de suivre une religion étrangère.

« Ils disent que cette religion est pour les autres tribus comme les Hmong, que nous sommes lao et nous n’avons pas la place pour croire en une telle religion », a déclaré M. Palani. « Trois jours plus tard, la police est venue chez moi et m’a arrêté pour avoir répandu la religion chrétienne ».

Pendant ses sept premiers jours de prison, Palani a été menotté et ses jambes étaient ligotées.

« Ils ont continué à me persécuter à cause de la Bible et ont exigé de savoir d’où j’ai eu le matériel chrétien », a-t-il déclaré. « Lors du troisième interrogatoire, ils ont offert de me libérer si je reniais la foi et leur disait d’où je tenais tous ce matériel. J’ai refusé et j’ai été battu un peu plus. « 

Au cours de ses deux mois de prison, Palani a prêté assistance à trois personnes qui mourraient de faim et souffraient à cause de la médiocrité des soins médicaux.

« L’endroit était surpeuplé et nos jambes s’entrecroisaient pendant que nous dormions la nuit », a t-il ajouté.

Lorsqu’il a été libéré après avoir passé deux mois en prison, il était si faible que ses jambes le soutenaient à peine. Il pouvait à peine marcher, alors que selon son témoignage, avant sa détention, il n’avait aucun problème à ce niveau là. Ses jambes restent très faibles et il a peu d’énergie.

« Je demande que quiconque lise ceci prie pour que ma santé s’améliore, afin d’obtenir de l’aide pour une formation biblique supplémentaire et d’être utilisé de plus en plus pour faire avancer le Royaume ».

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.