Chrétiens de Chine

L’état de santé du pasteur Yang Hua détenu en Chine jugé préoccupant

  | 

L’état de santé du pasteur Yang Hua, détenu au centre de détention du district de Nanming en Chine depuis décembre 2015 est préoccupant. Les médecins de l’hôpital provincial ont diagnostiqué un purpura anaphylactoïde, une maladie grave qui nécessite un traitement rapide pour en venir à bout et éviter des complications graves comme une septicémie sévère ou une hémorragie digestive.

Lorsque les avocats de la défense ont visité le pasteur Yang Hua de l’église de maison « Living Stone » de Guiyang dans sa cellule de prison, ils ont été surpris de constater que l’homme de Dieu avait dû être transporté par trois robustes compagnons de cellule jusqu’à la salle de réunion, souffrant terriblement et au bord de la paralysie.

Trois jours plus tôt, rapporte ChinaAid, les jambes de Yang Hua s’étaient en effet soudainement enflammées et ulcérées, et l’infection se répandait rapidement. Il souffrait tellement qu’il a été impossible de dormir la nuit. Dans un premier temps, le médecin du centre de détention lui a administré des analgésiques, ayant diagnostiqué une infection cutanée superficielle.

Malgré ce traitement, l’état de santé du serviteur de Dieu s’est détérioré rapidement, et après bien des requêtes, il a finalement eu un examen physique à l’hôpital populaire du peuple Guizhou le 24 mars. Il a cependant été ramené à la prison, raison pour laquelle, explique encore l’organisation ChinaAid, les avocats ont écrit au procureur de Guiyang pour demander d’examiner la nécessité de continuer à détenir leur client plutôt que de l’hospitaliser pour recevoir les soins adéquats. Les avocats croient en effet que l’état de Yang Hua est urgent et sérieux et qu’il doit être admis dans un hôpital qualifié pour offrir un traitement approprié dès que possible.

A cette demande, deux procureurs ont expliqué à l’un des avocats que le cas de Yang Hua était très « sensible » et qu’aucune décision ne pouvait être prise sans consulter le juge chargé de l’affaire, ainsi que la commission politico-juridique.

La femme de Yang Hua, qui a pu le voir brièvement à l’hôpital, a demandé aux paroissiens de prier pour le compte de Yang Hua. Selon les informations qu’elle a pu obtenir du médecin en chef de l’hôpital provincial, le pasteur Yang Hua souffre d’un purpura anaphulactoïdes. Elle décrit dans quel état elle a trouvé son époux :

« J’ai vu que les deux jambes de Yang Hua étaient couvertes d’éruptions cutanées et de tâches de nécrose. Autour des tibias sur les deux jambes, en particulier, il y a une grande zone de nécrose et des blessures par infiltration. Les pieds sont gonflés jusqu’aux chevilles ».

Le traitement consistera dans l’administration de grandes doses d’hormones et d’anti-inflammatoires pour le traiter. Mais en raison du fait que la maladie est venue si rapidement, l’hôpital à indiqué à Mme Hua qu’il s’agissait une maladie grave, et que le pasteur pourrait développer une gamme d’autres symptômes, y compris la septicémie, une hémorragie du tube digestif, des dommages sur les reins.

Le pasteur Yang Hua qui vient de fêter ses 41 ans, a été arrêté le 9 décembre 2015 et a été jugé le 26 décembre 2016 pour« divulgation délibérée de secrets d’État » Les soi-disant «secrets d’État» en question se réfèrent à une circulaire sur la création d’un «Centre de commandement municipal pour le traitement de l’église « living Stone » selon la loi.

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.