Science et religion

4 États américains veulent autoriser les thèses créationnistes au lycée

  | 

L’Oklahoma, le Dakota du Sud, l’Indiana et plus récemment le Texas ont étudié, depuis le début de l’année, des lois visant à autoriser l’enseignement des thèses créationnistes au même titre que la théorie de l’évolution dans les cours de sciences au lycée.

Les thèses créationnistes, très répandues dans les milieux évangéliques, gagnent du terrain, d’après les dernières observations, dans l’opinion américaine. Aux USA, l’opposition entre les partisans de la théorie de l’évolution et les défenseurs d’une lecture littérale de la Genèse n’est pas nouvelle puisque depuis presque un siècle, les batailles entre ces deux camps devant les tribunaux n’ont jamais cessé.

Ce qui est nouveau, c’est que l’ultraconservatisme religieux semble avoir le vent en poupe et ce, jusque dans les plus hautes sphères de l’Etat. Aussi n’est-il pas étonnant de voir émerger une nouvelle demande, celle de quatre Etats du pays de voir les thèses créationnistes inscrites, au même titre que la théorie de l’évolution dans les enseignements des sciences au lycée.

Selon le site de La Croix, le Centre national pour l’enseignement des sciences aurait estimé que près de 70 projets de loi sur l’enseignement des théories de la création ont été présentés sur les treize dernières années à travers le pays.

Contrairement à la France où le créationnisme n’a pas le droit de cité, il a de nombreux partisans outre-atlantique. Selon une étude de 2014 de l’institut américain Gallup rapportée par le journal La Croix, « 42 % des Américains croient que l’homme a été créé tel qu’il existe aujourd’hui. »

La progression des thèses créationnistes en Amérique évolue en parallèle non seulement à la croissance des évangéliques mais aussi du conservatisme politique. L’ultra-conservatisme religieux fait un bond en avant, tandis que les courants protestants libéraux sont en recul. Cette croissance devrait d’autant plus être encouragée que plusieurs personnalités au gouvernement sont ouvertement créationnistes.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.