Chrétiens

Mexique : la nouvelle vie d’une famille chrétienne exilée pour sa foi

  | 

Deux ans après avoir été battu, emprisonné et exilé de son village natal à cause de sa foi en Jésus-Christ, Lauro Pérez Núñez commence aujourd’hui avec sa famille et après bien des épreuves, une nouvelle vie.

En 2015, Lauro Pérez Núñez, sa femme Amélia et leurs quatre enfants avaient été obligés de quitter Chachalaca, leur village situé dans l’Etat d’Oaxaca au sud du Mexique. Parce qu’ils s’étaient convertis à la foi dans une église évangélique, les habitants leur avait clairement stipulé que puisqu’ils ne voulaient plus appartenir à l’église « traditionaliste » mêlant certains aspects du paganisme indigène et du catholicisme populaire, ils devaient partir.

Selon World Watch Monitor qui rapporte l’histoire de cette famille contrainte de tout quitter à cause de sa foi, Lauro a été emprisonné quatre fois en moins d’un an, et son cousin Misael a été battu en essayant de défendre la soeur de Lauro d’une foule en colère.

Après avoir été contraint de partir de leur village, la vie a été très difficile pour Lauro et leurs quatre enfants, Alma, âgée de 12 ans, David, 11 ans, Arnold, 9 ans et Levy, 2 ans. Ils ont en effet dû vivre pendant des mois dans une petite pièce à l’arrière d’une église. Mais, Dieu est fidèle et aujourd’hui, ils ont leur propre maison à Ayotzintepec, également dans l’Etat de Oaxaca, construite avec l’aide d’autres chrétiens.

Les enfants ont pu rejoindre leur nouvelle école, et Lauro et Amalia ont commencé une entreprise familiale, un petit restaurant au centre de l’Ayotzintepec, appelé «  »Maná del Cielo ».

Lors d’une entrevue téléphonique accordée à World Watch Monitor, Lauro a déclaré que l’idée de cette affaire était celle de son épouse.

« Au début, j’avais un autre genre d’entreprise à l’esprit, mais elle m’a convaincu que c’était mieux », a t-il dit. « Vous voyez, nous avions déjà de l’expérience dans ce genre de choses parce que quand nous vivions à Mexico, nous avons préparé et vendu de la nourriture aux gens là-bas, la même chose que nous faisons ici. »

Lauro décrit cet endroit comme simple, un zone mesurant six mètres de long et quatre mètres de large, sans mur mais avec une barrière de chaîne tout autour. La tante de Lauro, qui est la propriétaire des lieux, a accepté de la louer à sa famille. Le coût des rénovations sera déduit du loyer, qui est de 500 pesos, soit 23 dollars par mois.

« Notre vision est que, grâce à cette activité, nous puissions gagner notre vie», a déclaré Lauro. «Notre famille est grande et a beaucoup de dépenses, mais nous sommes confiants que Dieu continuera à pourvoir à nos besoins. »

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.