Chrétiens d'Orient

Face à l’action miraculeuse de Dieu, des extrémistes se convertissent

Chrétiens d'Orient
  • Mar 21
  • 0

Ibn Yakoobi faisait partie de la foule d’extrémistes musulmans qui attaquaient les chrétiens et détruisaient une église en Afrique centrale la semaine dernière. Il a également vu comment Dieu a formé un nuage protecteur au dessus des chrétiens menacés par un orage violent tandis que ce même nuage libérait des grêlons douloureux sur lui et les autres assaillants.

Mercredi dernier, alors que des chrétiens de l’organisation souterraine Bibles for Mideast participaient à leur troisième jour de prière et de jeune (sur une période de 21 jours) dans une église d’Afrique centrale, 25 à 30 musulmans, armés de bâtons et d’épées, ont soudainement attaqué l’église, menaçant de tuer le pasteur Musthafa et détruisant totalement l’église.

A un moment donné de cette attaque où tout le bâtiment y compris son toit a été détruit, rapporte Bibles for Mideast, Ibn Yakoobi, un des extrémistes, a tenté de tuer le pasteur Musthafa avec son épée. Mais un ange guerrier est apparu, le mettant en sécurité. Sans aucune protection contre un orage massif qui commençait à gronder, sans aucun abri, un mystérieux nuage s’est formé sur les chrétiens, les gardant au sec et en sécurité. Ce même nuage a cependant déversé des pluies douloureuses de grêlons qui vont contraindre les assaillants à prendre la fuite.

Ibn Yakoobi, un des chefs religieux les plus extrémistes et fanatiques de la mosquée locale, qui participait à toutes ses activités et pratiques, était aussi parmi les agresseurs ce jour là. Pourtant, ni lui, ni les autres musulmans du village ne pouvaient nier l’intervention surnaturelle de Dieu ce jour là. Alors que Yakoobi se posait plein de questions sur ce qu’il avait expérimenté, beaucoup de musulmans dans le voisinage de l’église ont commencé à s’adoucir et à changer d’attitude envers le pasteur Musthafa et l’assemblée chrétienne constituée principalement d’anciens musulmans.

Certains voisins, surtout des femmes, avaient même commencé à rejoindre les chrétiens pour leurs services de prière au cours des deux jours suivant la destruction de l’église.

Face à cela, la colère de l’imam de la mosquée et d’autres chefs religieux s’est décuplée. Pendant le rassemblement du vendredi soir à la mosquée, l’imam a même consacré son sermon à avertir strictement son peuple de ne pas croire les chrétien et de ne pas assister à leurs réunions de prière.

Pendant son allocution, il a expliqué comment, pendant le temps de Moïse en Egypte, de nombreux magiciens “noirs” avaient également fait des miracles devant le roi Pharaon, mais Moïse avait détruit tous ces miracles par un miracle beaucoup plus grand donné par la puissance du Dieu Tout-Puissant.

“Ne croyez pas et ne suivez pas la magie noire faite par les disciples chrétiens”, at-il sermonné à ses paroissiens. “Soyez en alerte.”

Ibn Yakoobi, bien qu’il savait pertinemment que la charia interdit strictement de parler ou de poser une question pendant la khutbah de l’imam ne pût se retenir et se leva d’un bond pour poser une question :

“Pourquoi, imam, ne pouvez-vous pas faire des miracles comme le prophète Moïse l’a fait et détruire leur magie noire ? Si vous ne le pouvez pas, n’en parlez pas !”

L’imam, maintenant indigné, lui ordonna de sortir immédiatement de la mosquée, affirme Bibles for Mideat qui a entendu le témoignage de Yakoobi. Plusieurs autres leaders, en particulier ceux qui sont jaloux de Yakoobi se sont précipités vers lui et l’ont poussé vers l’extérieur. Ils l’ont ensuite trainé sur la route, le frappant sans pitié jusqu’à ce qu’il tombe dans une fosse de drainage ouverte. Ils l’ont ensuite abandonné sous le chaud soleil de midi.

Sévèrement blessé, ayant plusieurs os cassés, Yakoobi ne pouvait même pas se lever. Ceux qui quittaient le service religieux du vendredi soir à la mosquée se moquaient de lui, le voyant blessé et ensanglanté.

Quand tout le monde fût parti, il remarqua un nuage qui descendait sur lui et le couvrait. Il reconnut que c’était le même nuage qu’il avait vu deux jours plus tôt protégeant les chrétiens au cours de l’attaque de l’église.

Un homme brillant, puissant et assis sur un trône lui apparu de ce nuage même. Il lui montra ses mains percées avec des cicatrices. Yakoobi vit également des traces de sang sur ses jambes et sur le côté de sa poitrine. Des rayons rouges sanglants descendirent en se détachant des cicatrices, et brillèrent sur Yakoobi qui compris alors qu’il ne pouvait s’agir que de Jésus.

Jésus se révéla à lui et lui dit :

“J’ai été brutalement battu, blessé, crucifié et lorsque je mourrais sur la croix du Calvaire. Après ma mort, ils m’ont percé le côté avec une lance. Mais je suis ressuscité d’entre les morts. Tu es guéri par mes blessures. Tu  est purifié par mon sang. Tu as le salut par ma mort. Et tu as la vie éternelle par ma résurrection. Maintenant, je te donne un nouveau cœur et une nouvelle vie. Sois fidèle.”

Yakoobi, maintenant complètement guéri, s’agenouilla devant Jésus et dit : «Je crois en Toi, Seigneur Jésus. Tu es Toi seul mon Seigneur et mon Sauveur.”

Quelques secondes seulement après, le nuage avait disparu. Yakoobi est rentré à la maison en se réjouissant et a convaincu sa famille de la vérité de Jésus-Christ. Il a rencontré ses amis et a partagé son expérience de salut avec eux aussi. Certains de ceux qui avaient été impliqués dans l’attaque de l’église ont décidé de mettre leur foi en Jésus aussi.

Samedi en début de matinée,  les anciens assaillants se sont rassemblés et ont recueilli de nouveaux matériaux de toiture et ont commencé à reconstruire le toit de l’église. Ils ont demandé le pardon du pasteur et des croyants, et ont promis de reconstruire le reste de l’église bientôt. Ils se sont ensuite joints au service de prière du jour.

Environ 200 personnes ont assisté à la réunion de samedi. Le pasteur Musthafa leur a expliqué l’Évangile plus complètement. Il a alors demandé à ceux qui n’avaient pas encore accepté le Seigneur Jésus comme leur sauveur personnel de le faire, avec leurs propres cœurs et leurs bouches. Tous s’agenouillèrent et déclarèrent que le Seigneur Jésus-Christ était leur Seigneur et Sauveur.

Ayant entendu cette nouvelle, l’imam fit exploser sa colère, promettant d’appeler des militants d’autres mosquées pour lutter contre le “fléau chrétien”.  Les habitants, cependant, sont maintenant dans la crainte de dire quelque chose contre Jésus ou les chrétiens, et avertissent leurs jeunes de ne pas non plus le faire.

Le pasteur Paul, Directeur des Bibles for Mideast et responsable des assemblées du Dieu d’amour affiliées au ministère a publié un message aux croyants africains en leur rappelant que Jésus-Christ était le Prince de la Paix, et que le Seigneur ne veut pas que les chrétiens combattent physiquement les ennemis :

“Sa volonté est que nous combattions contre Satan et son peuple avec nos jeûnes et nos prières. Notre Seigneur a dit que ‘cette sorte de démon ne sort que par la prière et le jeûne’.”

Dieu a dit dans le livre d’Ezéchiel, a déclaré le pasteur Paul, qu’Il ne prend pas plaisir à la mort des méchants, mais que le méchant se détourne de ses mauvaises voies et vive.

“Priez donc pour les gens qui essayent de vous persécuter. Le Seigneur peut les changer par vos prières. Soyez courageux. Toute l’église et les enfants de Dieu autour du globe prient pour vous.”

Puis le pasteur Paul a prié pour eux. Tout les chrétiens s’unissaient en criant : «Amen et Alléluia !» Étonnamment, leur «Amen, Halleluia» a retentit dans les environs comme une seule belle voix : «Je n’avais jamais entendu une si belle voix avant», remarqua Al Qayyum qui réside non loin de l’église et est connu localement comme un des meilleurs chanteurs.

Plus de 350 personnes ont assisté au culte du dimanche, avec le Saint-Esprit se déplaçant puissamment partout. La fréquentation était auparavant inférieure à 40 membres.

A propos de l’auteur

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.