Actualité chrétienne

Condamné pour homophobie, un couple chrétien fait appel de son jugement

  | 

Aaron et Melissa Klein, un couple chrétien condamné à payer 135 000 dollars de dommages et intérêts pour avoir refusé de faire un gâteau pour un mariage homosexuel vient de faire appel de son jugement. Ils ont déclaré qu’ils continueraient, parce que leur vie est consacrée à Dieu, à Le servir quoiqu’il en coûte.

Selon The Gospel Herald, jeudi dernier, le couple chrétien, qui a fait appel de son jugement a été entendu par la cour d’appel de l’Oregon.

En 2013, Aaron et Melissa Klein, propriétaire d’une boulangerie, avaient refusé, à cause de leur croyance religieuse, de confectionner un gâteau de mariage pour un couple homosexuel. Invité à comparaître en juillet 2015, le juge en charge de l’affaire a considéré  que ces deux chrétiens avaient discriminé sur la base de leur orientation sexuelle Rachel et Laurel Bauwman-Cryer, le couple homosexuel qui avait commandé le gâteau.

Les Kleins ont alors été condamnés à payer aux deux femmes l’énorme montant de 135 000 $ de dommages et intérêts pour les dommages physiques, émotionnels et mentaux qu’ils leur ont fait subir, obligeant le couple chrétien à fermer sa boulangerie « Sweet Cakes by Melissa ».

A cause de leur foi, Aaron et Melissa Klein ont donc perdu leur entreprise. Dans une déclaration faite à la suite de l’audience, Melissa a réaffirmé qu’elle n’hésiterait pas à continuer à marcher dans la foi chrétienne, malgré la persécution que sa famille éprouve :

« Ma foi en Dieu est forte, et je l’aime de tout mon cœur », a-t-elle déclaré. « Toute ma vie est consacrée à vivre pour Lui, de la meilleure façon que je connaisse. L’Amérique est un endroit où le gouvernement ne peut pas vous forcer à violer vos croyances religieuses ou vous dire ce qu’il faut croire, mais nous pensons que c’est exactement ce qui nous est arrivé. Nous avons perdu tout ceux que nous aimions et nous avons travaillé si dur à tout construire. J’aimais ma boutique – cela signifiait tout pour moi. La perdre a été si difficile pour moi et pour ma famille. Non, personne dans ce pays ne devrait jamais avoir à vivre ce que nous avons vécu. »

Melissa a aussi exprimé que son souhait, ainsi que celui de son époux est que le gouvernement accepte les différences d’opinion :

« Nous voulons simplement que le gouvernement tolère et accepte les divergences d’opinion, afin que nous puissions continuer à vivre notre foi. Nous espérons que même si les gens ont des croyances différentes de nous, qu’ils se montrent mutuellement tolérant et que nous puissions vivre pacifiquement ensemble et vivre notre foi, c’est tout ce que nous voulons. »

Au cours des plaidoiries présentées devant un jury jeudi, les avocats des Kleins ont soutenu que le Bureau du travail et des industries de l’Oregon (BOLI) violait les droits d’Aaron et de Melissa Klein à la liberté religieuse, à la liberté d’expression et à une procédure régulière inscrites dans la constitution américaine.

Selon Kelly Shackelford, la présidente et responsable de First Liberty Institute, un organisme chargé de défendre les droits et libertés « le gouvernement ne devrait jamais forcer quelqu’un à violer sa conscience ou ses croyances. Dans une société diversifiée et pluraliste, les personnes de bonne volonté devraient être en mesure de coexister pacifiquement avec des croyances différentes. Nous espérons que la cour soutiendra les droits des Kleins à la liberté d’expression et à la liberté religieuse.« 

Melissa explique encore qu’elle et son mari avaient été amenés à servir le couple Bowman-Cryers avant de refuser de faire le gâteau de mariage, qu’ils ne pouvaient confectionner en raison de leur croyance dans le mariage traditionnel.

« Quand nous avons ouvert notre boulangerie, nous avons aimé servir tous les clients qui sont entrés dans le magasin, indépendamment de leur identité ou de leurs croyances », a déclaré Melissa. « Ma boulangerie n’était pas seulement appelée «Sweet Cakes Bakery» mais «Sweet Cakes by Melissa» parce que j’ai mis tout mon cœur et ma passion dans la confection de chaque gâteau. J’ai été heureuse de servir ce couple dans le passé pour un autre évènement et je serais heureuse de les servir à nouveau, mais je ne pouvais pas participer à une cérémonie qui va à l’encontre de ce que je crois ».

La Cour d’appel de l’Oregon n’a pas encore rendu sa décision et devrait émettre un avis sur l’affaire Aaron et Melissa Klein dans les mois à venir sans connaître de date précise.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.