Actualité chrétienne

Des musulmans touchés par des Bibles déposées sur le seuil de leur maison

  | 

Dans un pays de la Péninsule arabique où le partage de la foi est strictement interdit, un chrétien a eu l’idée de partager la Bonne Nouvelle du salut en Jésus-Christ en déposant des Bibles sur le pas des portes pendant la nuit. Explications

Comment partager l’Évangile dans une région du monde où c’est totalement illégal ? C’est la question qu’a dû se poser Oliver *, un chrétien qui vit dans l’un des pays de la péninsule arabique où l’évangélisation des musulmans est strictement interdite. S’il est pris en donnant des Bibles aux musulmans, rapporte Portes Ouvertes International qui a partagé son témoignage, il pourrait être déporté ou même emprisonné.

Comme il n’est cependant pas illégal d’aider un musulman à lire un livre qu’il possède déjà, Oliver a eu la conviction de laisser des Bibles sur les seuils des maison pendant qu’il faisait nuit et de revenir plus tard sur les lieux pour aider ceux qui les ont trouvé ou sont intéressé d’en apprendre davantage.

Et c’est effectivement ce qui s’est passé. Oliver raconte ainsi l’histoire d’un petit village qu’il a visité une nuit, en laissant des Bibles sur les seuils des maisons en priant selon les paroles d’Esaïe 55 v 11 :

 » Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche: Elle ne retourne point à moi sans effet, Sans avoir exécuté ma volonté Et accompli mes desseins. « 

Confiant en Dieu qui a déclaré que Sa parole ne retournera pas à lui sans effet, Oliver est retourné dans le village où il avait déposé les Bibles quelques mois plus tôt. Il est allé dans une maison de thé et a commandé une tasse de thé en milieu d’un groupe d’hommes de la localité qui faisaient leur sieste dans l’après-midi. L’un deux , par l’intermédiaire du serveur, l’a interpellé  :

 » Vous n’êtes pas d’ici, n’est ce pas ? « 

A cette question, Oliver s’empressa d’admettre qu’il était étranger.

 » Alors, êtes-vous musulman ?  » demanda le serveur. La plupart des gens de ce village ne connaissaient que des musulmans, et beaucoup n’avaient jamais rencontré quelqu’un d’une autre conviction religieuse. – Non, je ne le suis pas, je suis chrétien, répondit Oliver.

Un des autres hommes de la salle de thé alors répondu :  » Un chrétien, dites-vous, pouvez-vous expliquer quelque chose au sujet de la Bible ?  »

L’homme lui a alors confié que quelques mois avant il avait trouvé une Bible devant sa porte et qu’il l’avait lu depuis. Mais il ne comprenait pas tout. Oliver lui a alors dit :

 » Je n’ai pas de Bible avec moi, mais si vous voulez bien aller chercher votre copie, je serai heureux de l’étudier avec vous. « 

L’homme est rentré chez lui pour récupérer sa Bible et est revenu rapidement. En utilisant la Bible de cet homme, Oliver pouvait s’assurer qu’il ne violait pas la loi. D’autres villageois se sont joints à la conversation alors qu’Oliver les conduisait dans leur première étude biblique. Après avoir choisi une lecture de l’évangile de Jean, Oliver donna rapidement le livre à l’un d’eux.

 » S’il vous plaît, votre arabe est beaucoup mieux. C’est mieux si vous lisiez. « 

Pour la première fois de leur vie, ces hommes dans une région isolée de la Péninsule arabe lisaient l’Évangile à haute voix.

Les Bibles Oliver ne sont cependant pas toujours bien reçues. Lors d’une de ses visites de suivi, Oliver a témoigné qu’un homme lui avait dit qu’il n’avait trouvé que la moitié de la Bible, et voulait poser des questions sur l’autre moitié.

Oliver ne comprenait pas trop ce qu’il voulait dire, jusqu’à ce qu’il lui présente une Bible à moitié brûlée qu’il avait trouvé à la poubelle.

 » Il est clair que quelqu’un n’a pas aimé la Bible qu’il a trouvée et a décidé de la brûler. Mais le livre entier n’a pas été réellement brûlé. La moitié restante de l’évangile a été trouvé par un autre musulman et cette partie était tellement inspirante pour cet homme qu’il cherchait quelqu’un qui pourrait lui expliquer ce livre et lui raconter l’autre partie de l’histoire. « 

Cet homme venait de se marier et Oliver lui a alors suggéré de lire 1 Corinthiens 13 en lui disant que c’était la loi de Dieu pour son mariage. Le musulman déclara alors qu’il n’avait jamais lu quelque chose de pareil.

La fois suivante, Oliver lui apporta une Bible entière non brûlée.

 » Nous l’avons rencontré de temps en temps pour parler de l’Évangile, et peu à peu il a grandi de plus en plus dans la foi. Il y a quelques semaines, il a été baptisé. « 

Oliver a rencontré beaucoup de musulmans qui viennent à Christ après avoir lu la Bible, et qui souvent ont rêvé et eu des visions de Jésus. Au cours des dernières années, il a baptisé en secret certains de ces nouveaux croyants.

Dans la péninsule arabique, ces croyants ne peuvent pas se joindre à une église existante, et souvent leurs membres de la famille ne savent pas qu’ils suivent le Christ. Dans certains pays de cette région du monde, quitter l’islam est illégal, et si quelqu’un le fait, il s’expose à la persécution de sa famille et de la communauté.

Mais ces chrétiens secrets ont l’opportunité de grandir en disciple et de rester en communion avec le corps du Christ dans le monde grâce à des croyants comme Oliver. Chaque fois qu’il le peut, Oliver les met en relation et les aide à former de petits groupes. Ils vivent alors littéralement les paroles de Jésus dans Matthieu 18:20 : « Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux ».

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.