Actualité chrétienne

La réponse inattendue de Dieu à un couple désirant avoir un 3ème enfant

  | 

Alors qu’il était en service comme pompier, Marc Hadden a dû assister en urgence une jeune-femme en train d’accoucher. Le bébé qui est venu au monde ce jour là a pu être adopté par le pompier et son épouse qui priaient depuis des années pour cela. Explications

Tout a commencé il y a cinq ans au cours d’un appel aux urgences d’une femme qui éprouvait des douleurs abdominales sévères. Quand les pompiers sont arrivés sur place, ils ont tout de suite réalisé que la femme qu’ils venaient secourir était en train d’accoucher. Tout est alors allé très vite, comme l’explique Marc Hadden, pompier en service ce jour là  :

« C’était un appel assez sérieux pour nous », a t-il déclaré. « Nous l’avons mise sous oxygène […] et alors que nous nous préparions à quitter le parking, un partenaire dans l’ambulance nous a dit : ‘nous sommes sur le point de mettre au monde un bébé ici.’ Nous n’avions pas eu le temps de nous préparer. Avant que nous puissions faire quoi que ce soit – nous n’avions même pas coupé ses vêtements – le bébé est sorti tout de suite.»

La jeune femme venait de donner naissance à une fillette à l’arrière de l’ambulance.

 » Nous venions de passer à la prise en charge de deux patients, une femme et un bébé, au lieu d’un seul  » a déclaré le pompier à CNN.

Alors qu’il était à l’hôpital le 14 novembre 2011, le jour où le bébé nommé Grace est né, Marc Hadden a appris que la femme qui a accouché était sans  abri et qu’elle souhaitait que son enfant soit adopté.

Marc Hadden a alors dit aux médecins qu’il aimerait être le père du bébé. Quand il a parlé à sa femme du nouveau-né, sa réponse a été : « pouvons-nous la garder ? »

C’était le timing parfait. Le couple chrétien, qui avait deux fils à l’époque, cherchait à adopter un troisième enfant parce qu’ils étaient incapables d’en avoir un de plus.

« Nous avions prié pendant si longtemps », a déclaré le pompier. «Nous voulions adopter parce que nous ne pouvions plus avoir d’enfants. Nous avons toujours rêvé d’adopter une petite fille. »

Deux jours seulement après la naissance de Grace, Hadden et sa femme ont pu sortir avec elle de l’hôpital. En mars 2012, ils ont reçu la garde complète de l’enfant qu’ils appellent affectueusement Gracie.

 » Voir le visage de ma femme s’illuminer quand nous avons emmené Gracie à la maison, je peux à peine le décrire  » a affirmé Marc Hadden.

Gracie, qui a maintenant 5 ans, est une gymnaste en herbe et une joueuse de football. Ses frères aînés, Will, 14 ans, et Parker, 12 ans, ont tout de suite considéré qu’elle faisait partie de la famille dès que ses parents l’ont emmené à la maison.

Ses parents lui ont déjà raconté l’histoire de sa naissance et ils ont l’intention de s’assurer qu’elle comprenne pleinement comment elle est entrée dans leur vie à mesure qu’elle grandira explique le pompier :

 » Elle connaît toute l’histoire, mais nous savons que nous devrons confirmer cela quand elle deviendra plus âgée et deviendra plus consciente de tout ce qui l’entoure. C’est une personne spéciale, a-t-il ajouté. Nous le savons et elle le sait. »

L’année où Gracie est née, Marc Hadden, qui avait alors 47 ans, a été nommé pompier. Il est maintenant à la retraite, continue à travailler comme pompier volontaire  mais surtout, trouve beaucoup de joie à s’occuper de sa fille :

« Chaque jour, j’ai hâte de la réveiller, de la préparer pour aller à l’école et de le rechercher plus tard », a déclaré Hadden. Je vis les meilleurs moments  de ma vie. »

Cinq ans après que Marc Hadden de Myrtle Beach, en Caroline du Sud, ait aidé à mettre au monde le bébé, il déclare avec sa femme Rebecca que Gracie continue à être une bénédiction dans leur vie.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.