Images chrétiennes

Deux valent mieux qu’un (Ecclésiaste 4:9)

  | 

L’homme est dépendant des relations sociales. Il est peu sage et dangereux de vouloir seul faire face à la vie ; le simple bon sens commande la coopération avec d’autres.

« Deux valent mieux qu’un » (Ecclésiaste 4:9). Ce verset a un thème commun avec les versets 10, 11 et 12 sur les avantages de la communion à plusieurs. L’auteur illustre cette vérité par trois exemples choisis parmi les dangers des voyages, mais qui s’appliquent aussi à d’autres situations de la vie : tomber (verset 10), souffrir du froid, la nuit (verset 11) et être attaqué par des voleurs (verset 12). Cette section se termine par l’évocation de ce qui vaut mieux encore que la compagnie d’une personne : c’est l’union de trois personnes (progression de « un », par « deux » vers « trois ».

Les enseignements de Jésus et des apôtres montrent qu’il n’est pas bon que les chrétiens vivent dans ce monde de façon indépendante. Ils sont appelés à se réunir autour de Jésus, et ce rassemblement est source d’énergie, d’encouragement et de progrès pour chacun. Il ne s’agit pas là de savoir qui grimpe le plus vite, et de chercher à se faire valoir, mais d’être remplis de l’amour du Père, et d’aimer comme lui chacun de ses enfants, en vivant au quotidien ces liens d’amour qui unissent la famille de Dieu.

Pour cela, chacun doit rester à sa place et accomplir sa part de service, en se laissant conduire par l’Esprit (sans quoi, même les meilleures intentions peuvent rester sans suite). Nous serons alors heureux de prier les uns pour les autres, et de louer ensemble notre Sauveur et Seigneur. “Veillons les uns sur les autres pour nous stimuler à l’amour et aux bonnes ouvres…” (Hébreux 10: 24-25).

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.