Images chrétiennes

Tout est possible à celui qui croit (Marc 9:23)

  | 

“Tout est possible à celui qui croit”, dit Jésus dans Marc 9: 23. Cette affirmation souligne le fait que les limites ne sont jamais du côté de Dieu. Dieu peut et veut nous aider si nous plaçons notre confiance en lui.

Les difficultés n’existent pas chez Dieu

Que de difficultés dans la vie de chacun ! L’homme sans Dieu bute continuellement sur des difficultés toujours nouvelles, et notre monde qui a tourné le dos à Dieu voit le nombre de ses problèmes insolubles augmenter.

Pour Dieu, les difficultés, la souffrance et les soucis n’existent pas. Il fait ce qu’il veut au ciel, sur la terre et dans les autres planètes. Toutes choses le servent comme le dit le Psalmiste : « C’est d’après tes lois que tout subsiste aujourd’hui, Car toutes choses te sont assujetties » (Psaume 119: 91). Il reste pour les croyants le “Tout-Puissant”, à la fois le Créateur de l’univers qui tient tout dans sa main, et le Rédempteur qui n’est jamais dépassé par les situations. Il conduit avec sagesse les personnes qui veulent bien se confier en lui.

La vie des chrétiens n’est certainement pas exempte de difficultés, de soucis. Cependant, la confiance que nous avons en Jésus nous amène à le prier avec foi selon la volonté de Dieu, et à compter sur lui pour être aidés dans nos problèmes. « Y a-t-il rien qui soit étonnant de la part de l’Éternel ? » (Genèse 18:14) Son amour et sa puissance ne sont-ils pas prêts à se déployer selon nos besoins et nos prières ?

Les Saintes Écritures nous parlent d’un grand nombre d’impossibilités renversées par la foi des croyants. Quand le peuple d’Israël a été libéré de la captivité en Égypte, il avait derrière lui l’armée puissante du Pharaon, et devant lui la mer Rouge, puis un désert aride. Mais Dieu l’a libéré et et il l’a conduit victorieusement jusqu’à la terre promise. Le récit de ces grandes délivrances est là pour nous encourager à faire confiance à Dieu.

Dieu veut et peut nous aider

Quand nous nous débattons avec nos difficultés qui nous paraissent insurmontables, il nous arrive d’agir comme si Dieu ne pouvait pas les résoudre. Nous sommes parfois tentés de penser que Dieu est indifférent à notre situation, qu’il ne veut pas nous aider, qu’il est inutile de le prier. Que de fois nous adoptons cette attitude sceptique lorsque nous nous adressons à Dieu

Au contraire, la Bible affirme que Dieu est toujours disposé et toujours puissant pour nous aider. Dans l’évangile de Matthieu nous voyons une personne dire à Jésus : “Si tu veux” (Matthieu 8:2) et Jésus lui assure avec amour : “Je veux”. Dans l’évangile de Marc une autre personne lui dit : “Si tu peux”, et Jésus réoriente la question : ce n’est pas sa puissance qui est en cause, mais la foi de la personne. « Tout est possible à celui qui croit »(Marc 9: 23).

Une petite foi suffit !

L’attitude des premiers disciples a parfois attristé Jésus lors de son ministère terrestre. À plusieurs occasions, il leur a reproché leur manque de foi. Mais le Seigneur voulait, par ces reproches mêmes, les encourager, et nous avec eux, à espérer tout de lui.

Quand notre foi vacille face aux circonstances difficiles de la vie, Satan cherche au contraire à nous décourager, en dirigeant nos regards sur nous-mêmes. Il insinue que notre foi est si petite qu’elle ne toucherait pas le Seigneur. En réalité, nous lamenter sur notre pauvre foi n’honore pas le Seigneur, et nos efforts ne serviront à rien. Jésus a affirmé qu’une foi “comme un grain de moutarde” pouvait transporter des montagnes (Matthieu 17: 20). Pourquoi? Parce que l’efficacité de la foi vient du fait qu’elle s’adresse à un Dieu puissant. Branchez une lampe, même toute petite, sur une prise électrique, elle aura accès au courant, et elle brillera!

Notre foi s’adresse à un Seigneur puissant et plein de grâce. A-t-­il laissé s’enfoncer son disciple Pierre, sous prétexte qu’il manquait de foi ? A-t­-il laissé sans secours ce père désespéré, suppliant: “Viens en aide à mon incrédulité!” (Marc 9: 24)? A-t­-il attendu que ses disciples deviennent confiants, pour apaiser la tempête qui les terrorisait? Non, il aime les siens.

La foi n’est possible qu’avec l’aide du Seigneur. Il nous demande simplement de nous confier en lui, de le prier, même si nous avons des doutes, et même à cause d’eux. Présenter au Seigneur nos doutes, c’est déjà la foi.

Si nous sentons notre manque de foi, reconnaissons-le devant le Seigneur. Détournons nos regards de nous-mêmes, et regardons vers Celui sur qui notre foi repose, en comptant sur sa grâce!

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.