Actualité chrétienne

Un musulman des Comores est conduit à Christ grâce à l’attitude de ses amis

  | 

Sur l’archipel des Comores majoritairement musulman, il est très difficile pour les populations locales d’entendre l’Évangile. Le témoignage de Titus, un musulman qui va donner sa vie à Christ parce qu’il est touché par l’attitude de ses amis chrétiens, montre que rien est impossible à Dieu.

Sur les îles des Comores, l’évangélisation est illégale aussi c’est les actes d’amis chrétiens, selon la Parole de Dieu qui déclare :

« Ayez au milieu des païens une bonne conduite, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ils remarquent vos bonnes œuvres, et glorifient Dieu, au jour où il les visitera » qui va conduire Titus à se convertir.

Titus est né et a été élevé dans une famille musulmane pieuse. Il lui faudra un peu plus de trois ans et demi pour finalement se décider à se convertir au christianisme. Son cheminement commence, comme il le dit lui-même de façon assez étrange : alors qu’il est encore musulman, il réalise qu’il aime penser au Christ.

Cette période où le jeune-homme a soif de Jésus sera pourtant brusquement interrompu lorsque sa mère l’emmene voir une sorcière musulmane pour un problème de santé le concernant. Après avoir essayé d’aller à l’étranger pour le soigner, après l’échec des prières à Allah, le guérisseur musulman promet de résoudre le problème de Titus. Lui demandant de fermer les yeux et de dire ce qu’il a vu, alors qu’il persévérait dans ce sens, Titus va raconter un mensonge en disant : « oui, je vois un papillon volant ». Le guérisseur se montre alors extrêmement enthousiaste et déclare : « tu seras un grand homme. Tu t’envoleras comme un papillon ». Titus raconte qu’après cela, il partira en ne faisant plus jamais confiance à un guérisseur.

Mais c’est surtout par le témoignage de ses amis que découlera le changement le plus radical. Observant leur comportement, Titus constate qu’ils étaient généreux, montrent une grande hospitalité et ne mentent jamais. Malgré les avertissements de certains proches de se tenir éloigné d’eux parce qu’ils sont chrétiens, le jeune musulman ignore ces recommandations.

Au départ, il ne s’inquiète pas de savoir si les rumeurs sur ses amis sont véridiques, mais Titus est tellement surpris par la persécution des chrétiens, qu’un jour, il se décide à leur demander s’ils sont disciples de Jésus.

Sans doute sous la peur, explique Titus, ils ont admis qu’ils étaient chrétiens.

« Je décidais que je voulais en savoir plus », explique encore le jeune homme, parce qu’ils me peignait une image merveilleuse du christianisme. Ils aimaient Jésus et voulaient garder tous ses commandements. »

Titus aborde alors avec eux différentes questions touchant à la création, à la chute, à la croix et au ciel. Mais certaines réponses, comme le fait que Dieu ait un fils alors que l’islam enseigne que Dieu ne pouvait jamais en avoir un le trouble. D’un côté, il y avait Dieu et Jésus et de l’autre Allah et son prophète Mohammed. Quelle est la bonne voie ? Titus traverse alors une crise profonde et réfléchi durant plusieurs jours. Après cette réflexion, il est convaincu que Jésus est le chemin et il décide alors de le suivre.

Trois jours seulement après sa décision de suivre le Christ, sa maison a été brûlée.Titus raconte à ce moment difficile :

« Je ne pouvais sauver mon ordinateur portable. Tout ce que j’avais étaient les vêtements que je portais. Je sentais que ce qui était un test de ma foi en Christ s’est avéré être finalement un renforcement de ma foi. Abdulla Ahmed et ses amis chrétiens étaient de ceux qui m’ont aidé. J’ai eu des vêtements, un abri, de la nourriture et de l’argent et ils m’ont aidé à en obtenir de nouveau. Cela a renforcé ma décision de suivre le Christ parce qu’Il m’a montré son vrai caractère grâce à des amis. »

Titus témoigne que pour l’instant, les membres de sa famille ne connaissent pas sa foi. Il veut d’abord approfondir sa foi avant de la révéler. Pendant ce temps, son désir est de connaître la Bible aussi profondément que possible afin de pouvoir vivre la même vie que celle qu’il a observé chez ses deux frères spirituels, qui font tout, que ce soit la prière ou le service, de tout leur coeur.

« Leur vie m’a conduit à Christ, rajoute Titus »,  » je veux amener les autres à Christ. »

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.