Actualité chrétienne

Des enseignants chrétiens persécutés en Colombie

  | 

Les autorités persécutent les enseignants des écoles indigènes chrétiennes en Colombie. Très souvent, en effet, ces derniers sont accusés faussement d’enseignement illégal dans un établissement scolaire non autorisé et emprisonnés.

C’est ce qui est arrivé dans une école chrétienne située dans les montagnes du sud de la Colombie appelée « la Esperanza ». Cette petite école de 39 élèves de 5 à 15 ans accueille depuis près de six ans les enfants de chrétiens indigènes persécutés et déplacés parce qu’ils ne pouvaient pas vivre librement leur foi.

Dirigé par des leaders chrétiens persécutés de la tribu Nasa, cet établissement scolaire vise à fournir une éducation basée sur des principes issus du christianisme qui donneront les bases pour la prochaine génération.

Il y a quelques mois, Aaron, le Directeur de cette école a reçu la visite des autorités de sa région qui lui ont retiré ses fonctions d’enseignant. Il était en effet accusé d’enseigner illégalement dans une école qui n’a pas été approuvée par la loi.

Dans les régions que le gouvernement colombien a désigné comme des « entités territoriales indigènes », des leaders traditionnels des communautés autochtones sont chargés de défendre les valeurs basées sur une vision ancestrale et chamanique du monde. Comme ces entités sont des unités territoriales, économiques et législatives autonomes, elles fonctionnent comme un pays à l’intérieur du pays où le christianisme et l’éducation chrétienne sont vus comme un ennemi.

Ainsi, même si la Constitution colombienne dit que chacun a le droit de professer, d’exprimer et de propager librement sa foi, sans crainte de représailles, de menaces ou de harcèlement, la défense de ce droit n’est pas pleinement réalisée dans tout le pays. Dans la plupart des territoires indigènes de la Colombie, en effet, être chrétien ou encourager le christianisme est un crime qui est susceptible d’être puni.

Tout comme Aaron, Yobani Yoino, un enseignant chrétien a été mis en prison pendant trois ans sur de fausses accusations d’enseignement illégal dans une école non autorisée. Ainsi, même si les Nations-Unies mettent l’accent sur le fait que l’éducation est un droit fondamental qui doit être défendu et encouragé par les gouvernements, les communautés chrétiennes indigènes en Colombie qui créent de petites écoles ne sont pas bien accueillies.

Malgré le fait qu’Aaron a été libéré le même jour, les accusations portées contre lui sont toujours valables car les autorités traditionnelles ont recueilli de fausses preuves contre lui. Le Directeur d’école vit donc des moments difficiles, mais la communauté autochtone de la Nasa le soutient par la prière.

De son côté, l’équipe de l’organisation Portes Ouvertes international a tout mis en oeuvre pour le soutenir en lui apportant un soutien émotionnel et spiritual. Portes Ouvertes a également offert une formation pour des enseignants comme Aaron et son équipe. L’année dernière, des séminaires ont également permis à 1200 croyants évangéliques de se retrouver au Congrès National de la jeunesse Nasa.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.