Actualité chrétienne

Rejet des demandes d’asile de chrétiens Iraniens et Afghans en Allemagne

  | 

Le ministère allemand de l’Immigration et des Réfugiés (BAMF) a rejeté de nombreuses demandes d’asile d’Iraniens et d’Afghans convertis de l’islam au christianisme, à la suite de « parodie de tribunal » où ils passaient en jugement, selon un pasteur de Berlin.

Dans une lettre adressée aux collaborateurs de son ministère, le pasteur Gottfried Martens, qui a baptisé plus de 1000 anciens musulmans a accusé les « traducteurs presque exclusivement musulmans » d’avoir délibérément et faussement traduit les réponses des convertis pour mettre en péril leurs demandes de séjour.

Selon World Watch Monitor (WWM) Gottfried Martens, pasteur luthérien à la Lutheran Dreieinigkeits Gemeinde a critiqué la façon dont les fonctionnaires ont examiné l’authenticité des conversions. Des questions pièges comme les noms des deux fils dans la parabole du fils prodigue ou encore de quoi Martin Luther était mort ont été posés aux nouveaux convertis.

Dans certaines audiences, a encore rapporté le pasteur Gottfried Martens à WWM, les demandeurs d’asile ont subi des moqueries à de nombreuses reprises lorsqu’ils témoignaient de l’importance de la mort de Jésus-Christ à la croix pour leurs péchés.

Beaucoup de fonctionnaires du ministère allemand « sont manifestement ignorants au sujet de la situation des chrétiens en Iran et en Afghanistan, et, pire encore, ils ne connaissent rien concernant les questions relatives à la foi chrétienne », a rajouté le pasteur Martens.

Les convertis de l’islam au christianisme dans des pays comme l’Iran, le Pakistan et l’Afghanistan sont confrontés au rejet par leurs communautés et dans certains cas à des menaces de mort, car ils ont commis, aux yeux de l’islam, la trahison ultime de l’apostasie.

Martens a par ailleurs critiqué l’Église catholique et l’Église protestante EKD, qui se sont opposées à la séparation des logements des chrétiens et des réfugiés musulmans, car cela pouvait suggérer que les deux religions ne puissent pas cohabiter pacifiquement.

De son côté, Heinrich Bedford-Strohm, président du Conseil des Églises protestantes (dont l’EKD est membre) a déclaré qu’il rencontrerait des politiciens pour exprimer leur inquiétude au sujet de la manière dont les convertis iraniens et afghans sont traités.

« J’ai l’impression, cependant, que le BAMF a maintenant donné des ordres pour juger les convertis particulièrement sévèrement. » a déclaré le pasteur Martens.

Un porte-parole de Portes Ouvertes en Allemagne a affirmé sur ce sujet : « les chrétiens ont soit fui de leur pays d’origine en raison de leur nouvelle foi et de la persécution qu’ils ont dû vivre à cause d’elle, ou ont finalement cru en Jésus-Christ après avoir fui l’Allemagne. » Les renvoyer dans leur pays d’origine est totalement irresponsable compte tenu de la situation des chrétiens convertis dans des endroits comme l’Iran ou l’Afghanistan, parce que c’est vraiment une question de vie ou de mort. Portes ouvertes exige une révision immédiate de la politique de la BAMF en direction des convertis.

Dans un rapport édité par Portes Ouvertes en Allemagne, cet organisme qui travaille au côté des chrétiens persécutés a demandé que les convertis puissent bénéficier de l’aide de traducteurs chrétiens et que s’ils subissent des attaques, ils puissent être hébergés séparément.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.