Actualité chrétienne

Pape François : « un chrétien met Jésus au centre de ses choix quotidiens »

  | 

« La vie chrétienne est simple. Un chrétien n’a pas besoin de faire des choses étranges, difficiles ou superflues, mais met Jésus au centre de ses choix quotidiens » a déclaré le Pape François au cours de son homélie de ce lundi matin.

Radio Vatican a repris les thèmes les plus importants que le Pape François a développé au cours de son homélie au cours de la messe ce lundi matin dont voici les principaux.

Bien qu’une nouvelle saison liturgique dans le temps ordinaire vient de commencer, a déclaré le Pape François, Jésus est toujours au centre de la vie chrétienne :

« C’est cela le centre de notre vie : Jésus-Christ. Jésus-Christ qui se manifeste, se fait voir et nous, nous sommes invités à le connaître, à la reconnaître, dans la vie, dans les tant de circonstances de la vie, reconnaître Jésus, connaître Jésus : « Mais moi, mon père, je connais la vie de ce saint, de cette sainte, ou aussi les apparitions de celui-ci, de celui-là… ». C’est bien, les saints sont les saints, ils sont grands ! Mais les apparitions ne sont pas toutes vraies ! Les saints sont importants, mais le centre, c’est Jésus-Christ : sans Jésus-Christ, il n’y a pas de saints ! »

Par conséquent, a t-il déclaré, nous devons nous poser la question : «Jésus-Christ est-il au centre de ma vie ? Et quelle est ma relation avec Jésus-Christ ? « 

Ainsi, a poursuivi le Pape, pour être sûr que Jésus est au centre de notre vie, nous avons trois devoirs. Le premier consiste à le connaître :  « Pour pouvoir mettre Jésus au centre, nous devons nous assurer que nous le connaissons et que nous pouvons le reconnaître. »

« En son temps, beaucoup ne le reconnurent pas comme les docteurs de la loi, les principaux sacrificateurs, les scribes, les sadducéens et les pharisiens. Ils l’ont en effet persécuté et ils l’ont tué. Nous devons nous demander : « suis-je intéressé de connaître Jésus ? Ou est-ce que je suis peut-être davantage intéressé à regarder des feuilletons, à bavarder, à poursuivre une ambition ou à parler de la vie d’autrui ? »

Le pape François continue ensuite en expliquant que pour connaître Jésus, il y a la prière, il y a l’Esprit Saint, et l’Évangile, qu’il faut porter en soi et dont il faut lire un passage quotidiennement. Il ajoute :

« C’est la seule façon de connaître Jésus. Et le Saint-Esprit fait son travail après. Celui qui fait germer la graine c’est le Saint-Esprit ».

Le deuxième devoir, poursuit le pape François, est d’adorer Jésus. Il ne faut pas seulement lui demander des choses mais le remercier. Puis  prier silencieusement en l’adorant ou encore enlever de nos cœurs d’autres choses que nous adorons et qui captent notre intérêt. Tout le reste n’est utile que si je suis capable d’adorer Dieu seul».

Faisant suite à cette exhortation, le pape  a ensuite invité les fidèles à glorifier Dieu en déclarant : «Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit».

Il ne convient pas, comme les croyants le font trop souvent, de réciter comme des perroquets, mais de faire silence devant Dieu. C’est une manière d’adorer le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Prier en faisant silence devant la grandeur de Dieu est une manière d’adorer Jésus et de dire : « Tu es le seul, Tu es le commencement et la fin, et je veux rester avec Toi toute ma vie, toute l’éternité. C’est un moyen de chasser les choses qui m’empêchent d’adorer Jésus »

Le troisième devoir, a déclaré le pape François, est de suivre Jésus, comme l’illustre l’Évangile d’aujourd’hui où le Seigneur appelle ses premiers disciples. Cela signifie placer Jésus au centre de nos vies:

«La vie chrétienne est simple, mais nous avons besoin de la grâce du Saint-Esprit pour éveiller le désir de connaître Jésus, d’adorer Jésus et de le suivre. C’est pourquoi, pendant la Collecte, nous avons demandé au Seigneur ce que nous sommes appelés à faire et nous lui avons demandé la force de le faire « , a-t-il dit.

Les chrétiens, conclut le pape Francis, n’ont pas besoin de faire des choses étranges, difficiles ou superflues, demandons donc au Seigneur la grâce de connaître Jésus, d’adorer Jésus et de le suivre.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.