Chrétiens du Nigeria

Les dirigeants d’églises décrètent un jour de deuil au Nigeria

  | 

Face aux attaques croissantes perpétrées contre les chrétiens au Nigeria, les dirigeants d’ églises ont décidé de décréter ce dimanche 8 janvier un jour de deuil dans le pays. Cette initiative est soutenue par le groupe de défense des libertés religieuses Release International.

Sur les six dernières années, plus de 12 000 chrétiens ont perdu la vie et 2000 églises ont été détruites au Nigeria. Selon l’Association chrétienne du Nigeria (Christian Association of Nigeria) les attaques multiples menées par les islamistes et les terroristes principalement dans le Centre et le Nord du pays s’apparentent à un génocide, mais les autorités ferment les yeux sur la violence.

Paul Robinson, le responsable de Release International a déclaré à ce sujet : «Les chrétiens du nord sont confrontés aux bizarreries de Boko Haram et à une menace largement répandue et largement dénoncée de Fulanis lourdement armés. Les deux groupes sont déterminés à tuer des chrétiens et à nettoyer le nord de sa minorité chrétienne. »

Les gardiens peuls armés font par exemple des attaques généralisées dans les villages chrétiens du nord. Ils commencent en tirant des coups de feu dans l’air la nuit puis tuent les villageois qui s’enfuient de leurs maisons dans la peur.

« Le Nigeria est devenu un pays particulièrement préoccupant (en ce qui concerne la persécution des chrétiens) », explique encore le dirigeant de Release International. Des milliers sont en train de mourir et Release International partage la consternation des dirigeants chrétiens au Nigeria face à l’apparente inaction et indifférence du gouvernement et de ses forces de sécurité.Nous ajoutons notre soutien à l’Association chrétienne du Nigeria. « 

Face à l’ampleur du massacre, l’Association chrétienne du Nigeria a appelé tous les Nigérians à porter des vêtements noir le 8 janvier en solidarité avec les milliers de personnes décédées et chassées de chez elles.

Dans un communiqué, le Président de la CAN, le Dr Samson Olasupo Ayokunle, a déclaré:

« Depuis 2009, l’Église du Nigeria  a été soumise à un génocide systémique et à la persécution [par] des fondamentalistes islamiques … menant au meurtre de milliers de chrétiens et à la destruction de centaines d’ églises et plus de 50 000 maisons. »

L’appel à décréter un jour de deuil pour les chrétiens nigérians morts et déplacés a été lancé quelques jours après l’affirmation de l’archevêque anglican de Jos, le révérend Benjamin Kwashi, qui a alerté de l’imminence d’une guerre civile entre chrétiens et musulmans si les chrétiens cherchaient à se venger.

Tout en n’étant pas favorable à la vengeance, l’archevêque a déclaré que les croyants sont en colère ne se sentent pas protégés.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.