Chrétiens

L’appel du pasteur Andrew Brunson emprisonné en Turquie a été rejeté

  | 

Le tribunal turc vient de rejeter l’appel d’Andrew Brunson, un pasteur chrétien américain de Caroline du Nord emprisonné le 7 octobre dernier sur une fausse accusation de terrorisme en raison de sa foi chrétienne.

Accusé d’appartenir à une organisation terroriste armée, Andrew Brunson, qui sert depuis près de 20 ans le peuple turc comme pasteur d’une église à Izmir avec son épouse a été emprisonné le 7 octobre dernier.

La semaine dernière, rapporte l’American Center for Law and Justice (ACLJ), le pasteur a fait appel de son jugement car les documents de mise en accusation ne présentaient aucune preuve contre lui. Cet appel lui a pourtant été refusé a ajouté l’ACJ qui représentait la famille du pasteur dans un communiqué.

Un autre appel à un tribunal supérieur demeure possible, mais son issue est incertaine explique encore l’organisation chargée de la défense de l’homme de Dieu. Pourtant, l’ACLJ a tout mis en place pour permettre la libération du pasteur Brunson et notamment une pétition en ligne qui a récolté 143 500 signatures.

« Bien que le Pasteur Andrew ait finalement été autorisé à visiter sa famille et à avoir accès à son avocat, il est toujours emprisonné à tort et les accusations portées contre lui sont graves », a ajouté l’ACLJ. « Nous poursuivons nos efforts diplomatiques pour que l’administration américaine s’engage, et que le dossier en appel avance ».

Selon International Christian Concern, le pasteur Brunson, qui dirigeait une église protestante à Izmir,  a été arrêté et détenu au centre de détention d’Harmandali avant d’être transféré à la prison Sakran 3 Nolu T Tipi près d’Izmir.

Le pasteur Brunson et sa femme, Norine, qui vivent en Turquie depuis plus de 20 ans, avaient été convoqués en octobre dernier pour discuter de leur demande de renouvellement de visa, mais ont été arrêtés par la police turque.

Alors que Norine a été libéré 13 jours plus tard, Brunson a été accusé d’avoir des liens avec des organisations terroristes, ce que l’ACLJ a déclaré être une accusation commune en Turquie contre des individus que le gouvernement veut cibler.

« Le gouvernement de la Turquie, dirigé par un parti islamique, a commencé à multiplier les mesures de répression contre les chrétiens, et le pasteur Andrew, s’il est reconnu coupable, peut faire face à des années de prison fondées sur des accusations extrêmement graves et fausses », a déclaré Jordan Sekulow, directeur exécutif de l’ACLJ.

Dans une déclaration antérieure, cet organisme avait affirmé :

« Nous lançons une campagne mondiale pour attirer l’attention sur son sort exigeant que la Turquie, un membre de l’OTAN, libère le pasteur Andrew sans délai. »

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.