Chrétiens d'Egypte

Les chrétiens d’Égypte contre la supervision américaine de la reconstruction des églises

  | 

Le gouvernement et les chrétiens en Égypte sont opposés à une loi actuellement examinée par le Congrès américain qui viserait à superviser le travail de reconstruction et de restauration des églises détruites ou brûlées par Daech dans le pays.

Une nouvelle loi visant à assigner au Secrétaire d’État américain la supervision des efforts déployés par le gouvernement égyptien dans la reconstruction des bâtiments chrétiens endommagés par les djihadistes est critiquée par le gouvernement égyptien.

Au total, entre 2013 et aujourd’hui il y a au moins 84 églises, écoles et centres communautaires appartenant à diverses confessions chrétiennes en Égypte qui ont été ciblés par des extrémistes islamiques.

Qu’importe, ce nouveau texte, promu par le sénateur républicain David Trott qui sera discuté à la prochaine session du Congrès américain, passe mal, non seulement auprès des autorités du pays, mais également auprès des responsables chrétiens.

Après le gouvernement égyptien, qui a exprimé son désaccord concernant cette nouvelle loi par l’intermédiaire du ministre des Affaires étrangères, les Églises et les communautés chrétiennes ont fait de même.

Pour les chrétiens orthodoxes, le gouvernement égyptien a fait tout son possible pour restaurer les églises, en utilisant ses propres fonds et avec la contribution des travailleurs égyptiens.

Dans un communiqué officiel, les dirigeants de l’Église orthodoxe affirment que

«le président Al Sisi a promis et respecté sa promesse. Grâce aux ingénieurs de l’équipe des forces armées égyptiennes, des travaux ont commencé à Boutrossiya [l’église attaquée le 11 décembre dernier] pour pouvoir être prêt pour les prières de Noël (qui tombe le 7 janvier selon le calendrier oriental). »

Le pasteur Andrea Zaki, responsable de l’Église protestante évangélique qui compte environ 220 000 fidèles, est également opposé au projet de loi qui sera examiné en janvier par le Congrès américain.

« Il s’agit d’une ingérence manifeste dans nos affaires intérieures », déclare le leader chrétien.  » Le gouvernement égyptien a toujours fait preuve de solidarité envers les chrétiens et la plupart des églises ont été reconstruites ».

L’Église catholique égyptienne s’est associée aux autres chrétiens pour rejeter ce qu’elle considère comme l’ingérence américaine dans la restauration des lieux de culte. « Les Américains étaient presque absents les 14 et 15 août 2013, lorsque nos Églises ont été incendiées par les Frères musulmans », a déclaré quant à lui le porte-parole le Fr. Rafic Greiche. « Leur réaction est froide et de mauvais goût »; a-t-il ajouté.

La Rédaction

L'équipe du Journal Chrétien est composée des journalistes, pasteurs, théologiens et intellectuels chrétiens.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.