Suivre le Journal chrétien sur

Journal Chrétien – www.chretiens.info

Noël : 15 chrétiens blessés par des extrémistes en Ouganda

Actualité chrétienne

Noël : 15 chrétiens blessés par des extrémistes en Ouganda

Lors d’un culte de Noël, des musulmans de l’est de l’Ouganda ont battu des chrétiens avant de partir en laissant cinq personnes avec des blessures graves. La maison d’une mère célibataire a également été détruite par ces même assaillants le jour précédent.

15 membres d’une église battus par des extrémistes pendant le culte de Noël

Pendant le culte de Noël, dans le village à prédominance musulmane d’Obokora du district de Pallisa, 19 musulmans masqués sont entrés dans une église vers 11 heures en criant le slogan djihadiste : « Allahu Akbar » et « loin d’ici, ce village n’est pas pour les chrétiens mais pour Allah ».

Selon les déclarations à Morning Star News d’Erod Okaali, le pasteur de la congrégation, au moment où les extrémistes sont entrés dans l’église, plusieurs fidèles ont fui pour leur vie par une porte arrière. Les assaillants ont cependant réussi à attraper le pasteur et 15 membres de l’église et les ont battu avant de partir en laissant cinq personnes avec des blessures graves (os cassés dans les mains et dans les jambes). Le pasteur lui même a eu les joues près des yeux blessées et a été soigné, ainsi que les chrétiens de son église, dans un centre de santé à Kashebai.

Un musulman se convertit et est immédiatement guéri par Jésus

Peu de temps avant, au cours d’une veillée de Noël à l’église qui avait duré toute la nuit, Yasiini Mugoya, un musulman avait mis sa foi en Jésus-Christ et avait été immédiatement guéri de sa maladie.

Ce converti raconte qu’immédiatement après être rentré chez lui, il a partagé l’évangile du Christ à ses compatriotes musulmans tôt le matin de Noël. Les choses se sont cependant mal passé comme il le raconte à Morning Star news :

« Ils ont commencé à me frapper et m’ont forcé à les conduire au bâtiment de l’église où les chrétiens avaient prié pour moi et où j’avais reçu le salut et la guérison », a déclaré Mugoya. « Quand nous sommes arrivés à l’église, les musulmans ont commencé à attaquer les membres de l’église. »

Le pasteur a déclaré que les chrétiens blessés étaient dans état stable.

Destruction de la maison d’une musulmane convertie au christianisme

Dans le même district, au village de Kitoikawononi (Comté de Butebo), des extrémistes musulmans ont détruit la maison de Peninah Fatuma Asiire, une mère célibataire qui s’est convertie de l’islam au christianisme, rapporte des sources locales.

Avant d’abattre sa maison, la chrétienne avait reçu plusieurs lettres d’avertissement, dont la dernière, datée du 23 décembre, disait :

« Sois avertie que si tu ne retournes pas à l’Islam, tes jours sont comptés. Nous ne voulona pas être associés aux infidèles. Tu es devenu une honte pour Allah et la communauté musulmane à Kitoikawononi ».

Le samedi 24 décembre, les extrémistes ont mis leur menace à exécution et ont totalement détruit la maison de Penninah. Elle et ses trois enfants se retrouvent sans abri.

Chronologie des attaques anti-chrétiennes dans l’est de l’Ouganda

Ces incidents survenus à Noël sont les derniers d’une série d’attaques anti-chrétiennes dans l’est de l’Ouganda.

En août dernier, une femme chrétienne de l’est de l’Ouganda est tombée malade après avoir été empoisonnée. Convertie au christianisme, Aisha Twanta, 25 ans, a ingéré un insecticide déposé dans sa nourriture après que sa famille lui ait reproché de devenir chrétienne. Elle et son mari, qui vivent dans le village de Kakwangha dans le district de Budaka, ont mis leur foi en Christ en janvier.

Le 18 septembre, un musulman du district de Budaka a battu sa femme jusqu’à ce qu’elle perde connaissance parce qu’elle avait assisté à un culte chrétien. Hussein Kasolo avait récemment épousé Fatuma Baluka, une jeune-femme de 21 ans fille du chef islamique d’un village majoritairement musulman.

Le 16 octobre de cette année, Stephen Muganzi, âgé de 41 ans, a accueilli deux garçons adolescents qui avaient cherché refuge chez lui parce que leur parent, qui avaient appris leur conversion, ont menacé de les tuer. Les deux garçons, âgés de 16 et 17 ans, étaient devenus chrétiens en secret il y a sept mois en arrière.

Le 20 octobre, des musulmans du village de Kobolwa, dans le district de Kibuku, ont vidé et brûlé la maison d’une famille chrétienne qui abritait deux jeunes qui avaient été menacés de violence pour avoir quitté l’islam.

Le 13 novembre, Higenyi, qui avait publiquement avoué avoir embrassé le christianisme a été battu et laissé inconscient.

Le 4 décembre, un ancien enseignant de l’islam a été battu et laissé inconscient à cause de sa foi. Le 8 décembre, les extrémistes ont attaqué sa mère de 60 ans parce qu’elle était devenue chrétienne, lui ont blessé la tête en lui infligeant une coupure profonde au front et cassé la main. Aimuna Namutongi et son fils, Malik Higenyi, tentaient de ramasser du manioc à 10 heures sur la ferme qu’il avait dû abandonner dans le village de Bufuja, district de Butaleja, lorsqu’ils ont dû s’enfuir pour échapper à la fureur des extrémistes.

Commentaires

La Rédaction

L'équipe du Journal Chrétien est composée des journalistes, pasteurs, théologiens et intellectuels chrétiens.

Actualité chrétienne

Les articles les plus lus

Les plus partagés aujourd’hui

Chrétiens dans le monde

Science et religion

Chrétiens persécutés

L’équipe du Journal Chrétien

To Top
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.