Chrétiens de Syrie

Des chrétiens syriens prient pour la paix de leur pays

  | 

Dimanche 18 décembre, des chrétiens syriens de différentes confessions ont participé à une journée de prière commune. Des chrétiens du monde entier les ont rejoint pour intercéder pour la paix d’un pays déchiré par la guerre.

Pour la sixième année consécutive, les chrétiens syriens vont passer Noël dans un climat de guerre. Malgré les combats qui ont entraîné de nombreuses souffrances, beaucoup sont déterminés à rester dans le pays pour apporter la lumière et l’espoir dans un milieu où règne la mort et la destruction.

Pour le quatrième dimanche de l’Avent, des chrétiens de différentes confessions ont participé à une journée de prière commune pour implorer Dieu d’apporter la paix dans ce pays déchiré par les combats sans fin a rapporté Portes Ouvertes International. Beaucoup de chrétiens du monde ont participé à cette intercession.

Dans de nombreuses villes du pays, comme à Damas, Alep, Homs, Hama et Lattaquié, des chrétiens se sont rencontrés pour tourner les yeux vers Dieu en faveur de leur pays.

Bassam Sawan, un diacre de Homs, a rapporté l’espoir que les dirigeants de l’Église syrienne ont exprimé à propos de ce dimanche 18 décembre :

«Ce jour est important parce que Jésus a dit : ‘ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu’. Cette journée permettra de surmonter les frontières géographiques et culturelles, d’être unis en Jésus pour demander à Dieu la paix pour notre pays « .

Compte tenu de la menace pour la survie, l’unité pour des chrétiens syriens est une question particulièrement importante.Être connecté au delà des barrières de dénominations et des frontières nationales avec le corps du Christ dans le monde est un grand encouragement, rapportait Bassam Sawan quelques jours avant cet évènement.

Cette journée de prière a été l’occasion de prier pour la pais dans le pays qui est la principale préoccupation des chrétiens syriens. Ils ont aussi eu l’occasion de prier pour la guérison et la consolation pour toutes les victimes de la guerre, en particulier les enfants, qui sont souvent gravement traumatisés.

Beaucoup de chrétiens ont en effet tout perdu, ont dû fuir et vivre dans la peur constante. D’autres sont tombés entre les mains des extrémistes. Un jeune Syrien qui avait été enlevé il y a trois ans par l’État islamique a souligné combien le soutien par la prière avait été important au moment de son enlèvement :

« Dieu ne m’a jamais quitté. Il est resté jusqu’à la fin avec moi et m’a montré qu’il existe vraiment. Je sentais qu’on priait pour moi quand j’ai été enlevé « 

Mgr Joseph Topji d’Alep a aussi exprimé l’importance du soutien par la prière :

« Nous avons besoin de l’appui du corps du Christ dans le monde entier, qui prend une proportion de notre souffrance. Nous croyons que Dieu répond aux prières du corps du Christ ».

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.