Chrétiens persécutés

Népal : 8 chrétiens accusés d’évangéliser des enfants acquittés

  | 

Un tribunal du Népal vient d’acquitter huit chrétiens accusés d’avoir tenté de convertir des enfants au moyen d’une bande dessinée. Les sept hommes et une femme qui avaient été arrêtés en juin à Charikot, après avoir vu l’audience finale reportée quatre fois ont finalement été relaxés verbalement le 6 décembre. Le verdict est cependant attendu dans un mois.

Selon le groupe de défense Christian Solidarity Worldwide (CSW), les huit chrétiens ont été arrêtés à Charikot dans le district de Dolakha en juin, dans le cadre d’une répression des activités chrétiennes dans le pays.

C’est au cours de deux rencontres organisées par Teach Nepal, une ONG basée à Katmandou le 8 et le 9 juin à l’école moderne népalaise et à l’Académie Mount Valley à Charicot que les chrétiens ont distribué à chaque enfant un petit paquet cadeau comprenant une bande-dessinée chrétienne de 23 pages.

Ces livres avaient été donnés dans le cadre du conseil aux enfants traumatisés par les tremblements de terre.

Accusés d’essayer de convertir les enfants au christianisme après avoir été trouvés distribuant des brochures sur le Christ dans une école chrétienne, les huit chrétiens ont été arrêtés, maltraités en prison avant d’être finalement libérés sous caution et menacés par des accusations pouvant entraîner des peines de prison.

Malgré une nouvelle constitution adoptée en septembre 2015 au Népal établissant ce pays comme une république laïque et démocratique, l’évangélisation est restée interdite comme elle l’était déjà dans la constitution précédente.

L’article 26 interdit en effet à quiconque de «convertir une personne d’une religion à une autre religion, ou de perturber la religion d’autrui».

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.