Chrétiens persécutés

Centrafrique : amputé de la jambe, il pardonne ses agresseurs

  | 

Amputé de la jambe gauche en raison d’une attaque des rebelles Seleka pendant le culte, Quanizolo Saint-Jacob, un chrétien de la République Centrafricaine a puisé dans sa foi en Jésus la force de pardonner ses ennemis.

Impliqué dans sa communauté, Quanizolo conduisait la chorale de l’église et travaillait pour l’école du dimanche. Il aimait également jouer au football avec ses amis. Mais une attaque des rebelles Seleka va totalement changer sa vie.

Un jour, pendant le déroulement du culte d’une église située dans le bâtiment des frères à la Cité Jean XXIII, dans un des quartier de Bangui, les rebelles ont attaqué les chrétiens de l’église en tirant des grenades propulsées par fusée. Les conséquences sont terribles, 7 chrétiens sont tués et 30 autres plus ou moins grièvement blessés.

Quanizolo se trouve lui aussi parmi les personnes blessées. Au moment de l’attaque, en effet, un grand morceau d’obus a percuté sa jambe droite. Sa jambe gauche, quant à elle, est si gravement blessée qu’il doit être amputé au dessous du genou. Ses blessures sont si grave que Quanizolo ne pourra pas marcher pendant une longue période après l’attaque, ce qui sera très éprouvant pour lui :

« J’ai adoré le sport, en jouant principalement au football avec mes amis. Mais ces activités étaient maintenant seulement belles, mais aussi de tristes souvenirs. Partout où je voulais aller, je devais être porté, même aux toilettes. « 

Après l’attentat, Portes Ouvertes a été très attentive à la situation de Quanizolo, a pourvu aux coûts de traitement et veillé à ce qu’il reçoive une prothèse pour sa jambe gauche.

Cependant, 14 éclats d’obus n’ont pas pu être enlevés du corps du chrétien centrafricain et lui cause des douleurs aujourd’hui. En voyant ses cicatrices, Quanizolo qui exprime combien c’est difficile s’est décidé contre la haine et à  pardonner comme il l’a expliqué à Portes Ouvertes :

Quand je regarde mes cicatrices, je suis frustré. Mais j’ai décidé de pardonner à ceux qui m’ont fait cela. La Parole de Dieu m’a énormément réconfortée. Elle m’a aussi encouragée à plusieurs reprises. Dans philippiens 4 v 6-8 il est écrit : « Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées en Jésus-Christ. Ensuite, frères et soeurs, il est écrit : Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées.

Cette paix Quanizolo l’a trouvé depuis ! Il a décidé de pardonner. Sa force intérieure est de retour. Il veut aller de l’avant avec Jésus et poursuivre ses études. Il a aussi comme projet de se marier avec sa fiancée Huguette.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.