Evangéliques

Deux pasteurs ivoiriens meurent de noyade pendant un baptême

  | 

Deux pasteurs évangéliques de la commune de Yopougon en Côte d’Ivoire ont perdu la vie par noyade en baptisant l’un des membres de l’église. Les habitants de la commune sont sous le choc depuis le drame survenu le 3 décembre dernier.

La cérémonie de baptême, qui s’est déroulée dans le quartier Académie de la cité de la joie, près du carrefour Diop, était organisée par l’église évangélique « Fond d’action pour Christ ».

C’est alors que les deux hommes de Dieu étaient en train de commencer à baptiser l’un des fidèles de l’église au bord de la lagune ébrié qu’une pente a entraîné les trois officiants et le baptisé dans les profondeurs des eaux. Sous le regard impuissant de certains fidèles, deux responsables de l’église sur les trois présents au cours de la cérémonie sont alors entraînés par le courant.

Le troisième pasteur et le baptisé, finissent, après une lutte acharnée, à rejoindre le bord de la lagune. Face au drame, les personnes présentes sur les lieux font rapidement appel aux secours qui ne réussiront pas à sauver les deux pasteurs dont les dépouilles sont finalement repêchées dans l’eau.

Face à la gravité de cette tragédie survenue dans la commune de Yopougon pendant une cérémonie de baptême, les internautes ont réagit et continuent à le faire de différentes manières. Si certains ont adressé leurs messages de compassion aux familles des victimes et à l’église, certains autres ont remis en cause la façon dont se déroulent les baptêmes chez les évangéliques.

Selon cotedivoire.news qui relate Le drame, les critiques à l’encontre des baptêmes évangéliques dans le pays pourraient relancer le débat sur cette cérémonie, un point majeur de dissension entre les évangéliques et les catholiques.

Car si autant chez les catholiques que chez les évangéliques, le baptême a une place importante dans le cheminement de foi, de nombreuses points de divergence existent tant sur le fond que sur la forme. Chez les évangéliques, la cérémonie se déroule le plus souvent au bord d’une rivière, de la lagune ou en bordure de mer afin de permettre que le corps du baptisé soit totalement plongé dans l’eau. Chez les catholiques, asperger le visage du baptisé avec de l’eau suffit.

Selon certains internautes, après le drame de Yopougon, le fait de plonger le corps du baptisé dans l’eau doit être revu… sauf que cela rejoint une question de fond bien plus importante ! Il y a donc très peu de probabilité que les évangéliques disent oui à baptiser en aspergeant simplement le visage d’une personne.

La Rédaction

L'équipe du Journal Chrétien est composée des journalistes, pasteurs, théologiens et intellectuels chrétiens.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.