Chrétiens persécutés

Elle aide une chrétienne à cacher sa Bible et se convertit

  | 

La femme musulmane qui était emprisonnée avec Meriam Ibrahim, une jeune mère soudanaise condamnée à mort en 2014 pour apostasie, s’est convertie au christianisme. Elle avait aidé Meriam, au moment de sa détention, et malgré les risques encourus, à cacher sa Bible.

En 2014, alors âgée de 29 ans, Meriam Ibrahim, parce qu’elle était chrétienne et avait épousé Daniel Wani, un chrétien américain, a été condamnée à mort. Élevée par une mère chrétienne et un père musulman, les tribunaux soudanais l’ont en effet considérée comme une musulmane en raison de la foi paternelle alors qu’elle proclamait sa foi en Jésus.

Ils lui ont alors donné trois jours pour revenir à l’islam. Meriam Ibrahim ayant refusé de le faire, en déclarant qu’elle avait toujours été chrétienne et ne pouvait pas annuler ou changer sa foi personnelle à la demande d’un tribunal, elle a été mise en prison avec son fils de 20 mois, Martin.

Enceinte de 8 mois au moment de sa condamnation, elle a été contrainte d’accoucher de sa fille, Maya, à la clinique médicale de la prison pour femmes d’Omdurman. Enchaînée, Meriam Ibrahim raconte les conditions très difficiles de détention qu’elle a été forcée de supporter :

«La nuit, il était difficile de dormir, j’avais fait un lit avec ma couverture pour mon fils, et j’ai veillé parce que j’avais peur pour lui. »

Une nuit, parce qu’elle devait aller aux toilettes, Meriam Ibrahim a demandé à une autre prisonnière, une musulmane, de s’occuper de son fils. Les deux femmes sont devenues très vite des amies, et Meriam lui a confié une Bible qu’elle avait réussi à passer en prison.

Prenant un très grand risque, la femme musulmane la cacha pour elle, et fut stupéfaite de voir à quel point ce livre était précieux pour Ibrahim.

«C’est ma Bible», déclara-t-elle à sa partenaire de cellule. « C’est à cause de ce livre que je suis en prison. »

La nuit, entre les deux rondes des gardes, Meriam Ibrahim lisait sa Bible :

« Alors que les musulmans m’avaient condamné à mort et à être fouettée à cause de ma religion, une femme musulmane m’a aidé à lire la Parole de Dieu », a témoigné Meriam.

Sous la pression de la communauté internationale, les autorités de Khartoum ont finalement libéré la jeune femme en 2014. Après sa libération, Meriam a aidé sa co-détenue somalienne vivant illégalement au Soudan à sortir de prison en répondant à son besoin d’argent.

Touchée par le témoignage de Meriam, la jeune femme s’est convertie au christianisme.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.