International

10 000 Indonésiens rassemblés pour promouvoir la tolérance religieuse

International
  • Nov 25
  • 0

Une grande manifestation pour promouvoir l’unité et la tolérance religieuse a réuni plus de 10 000 personnes en Indonésie. Cet évènement fait suite aux accusations de blasphème proférées contre le gouverneur chrétien Asuki Tjahaja Purnama par des extrémistes musulmans.

Leaders religieux, défenseurs des droits de l’homme et législateurs étaient tous là pour participer, dimanche dernier, à la grande manifestation qui a rassemblé près de 10 000 personnes à Jakarta devant le Monument National.

Cette action avait comme but, a rappelé Budiman Sujatmiko du Parti démocratique indonésien au micro de l’Associated press, non pas tant de protester mais de promouvoir l’unité et la tolérance religieuse dans le pays.

C’est dans un contexte d’intolérance grandissante envers les minorités dans le pays que les Indonésiens ont tenu à rappeler qu’ils étaient unis, au delà des frontières politiques et religieuses.

Au mois d’octobre dernier, en effet, deux manifestations, organisées par le Front des défenseurs islamiques qui veut imposer la charia, s’étaient tenues contre le gouverneur chrétien Asuki Tjahaja Purnama accusé de blasphème pour avoir, selon eux, insulté le Coran.

Alors que le gouverneur chrétien, plus connu sous le nom d’Ahok,  est populaire auprès de la classe moyenne en raison de sa position ferme dans la lutte contre la corruption, des musulmans extrémistes appellent à ne pas voter pour lui dans les prochaines élections parce qu’il n’est pas musulman.

Ahok, qui est d’origine chinoise a pourtant de bonne chance d’être réélu à son poste en 2017, ce qui est très mal vu des musulmans les plus intégristes, qui considèrent, en s’appuyant sur certains versets du coran, qu’un non musulman ne peut pas prendre un poste à responsabilité dans le pays.

Alors que la police a officiellement ouvert une enquête  sur les accusations de blasphème proférées contre Ahok la semaine dernière , les extrémistes veulent continuer à mettre la pression afin d’influencer les autorités à condamner le gouverneur chrétien. De nombreux spécialistes soupçonnent la branche dure des musulmans de vouloir changer le cours des élections en disqualifiant le gouverneur chrétien candidat à sa propre élection.

About Author

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.