Chrétiens d'Iran

Un jeune Iranien enquête sur les chrétiens et trouve Jésus

Chrétiens d'Iran
  • Nov 25
  • 0

Darius vient de l’un des pays au monde, l’Iran, où la croissance de l’Église est très rapide malgré une persécution en constante augmentation. Retour sur le témoignage d’un jeune, qui comme de plus en plus de musulmans dans ce coin du monde, deviennent chrétiens.

Darius est né dans l’une des plus grandes villes d’Iran, où il a grandi avec une soeur et deux frères plus jeunes. Élevé dans la plus stricte tradition musulmane, une seule chose pourtant passait avant la religion chez son père : l’argent. Il aimait l’argent et cherchait par tous les moyens à en gagner beaucoup.

Tout comme son père, Darius aimait l’argent mais aussi avoir du plaisir, passer du temps avec les amis et s’amuser.C’était là sa vie !

Un jour pourtant, ce qu’il qualifie lui-même de pensée étrange lui est venu à l’esprit et l’a laissé perplexe. L’espace d’un instant, une idée saugrenue lui a traversé la tête : “va, et enquête sur le christianisme”. Rejetant aussitôt cette pensée il s’est dit en lui-même : “pourquoi enquêterais-je sur le christianisme ?” D’après ce qu’il avait entendu, c’était une vieille religion et les chrétiens étaient fous, et par dessus tout, dangereux. D’autres arguments vinrent se bousculer pour venir repousser cette pensée : “pourquoi devrais-je choisir de risquer la prison et la mort plutôt que le plaisir ?” se dit-il encore. Pourtant, sans qu’il sache pourquoi, cette idée ne le quittait plus au point, qu’un jour, il est parti enquêter pour en savoir plus.

Toutes les portes semblaient se fermer, car, pour des raisons de sécurité, les églises qu’il visitait ne voulaient lui donner aucune information. Il s’est alors souvenu d’un ami qui avait travaillé pour les forces de sécurité qui enquêtaient sur les activités clandestines illégales.

Son travail consistait à contrôler toutes les activités clandestines en Iran, y compris les églises souterraines, et d’arrêter les membres actifs dans l’évangélisation, une activité interdite en Iran. Sur le ton de la boutade, pour ne pas montrer qu’il cherchait réellement à en apprendre davantage sur le christianisme, il a demandé des renseignements sur ces églises et son ami lui a donné l’adresse d’une église.

Darius raconte alors qu’il a été heureux d’y aller. La première semaine, il a parlé à un membre. La semaine d’après, il y est retourné, et un député a posé une question qu’il jugeait dangereuse puisqu’il l’invitait à venir participer à une réunion chrétienne dans une église. Bien qu’explique Darius, la première pensée qui lui traversa l’esprit était un refus catégorique, son coeur lui disait qu’il était temps. Finalement, il prit une profonde inspiration en répondant : “oui”.

Au moment de pénétrer pour la première fois dans une église, Darius raconte comment un sentiment de paix l’a envahi :

L’homme a ouvert la porte pour moi. Il avait vu de nombreuses mosquées de l’intérieur, des grandes, des petites, des anciennes et des modernes. Mais le sentiment que j’ai eu quand je suis entré dans l’église était quelque chose que je ne l’avais jamais ressenti auparavant. En marchant entre les bancs, je me sentais comme dans un aquarium, comme s’il y avait une sorte de poids sur mes épaules. Je me suis assis là et j’étais submergé. Pas par ce que je vivais, mais par ce que je ressentais. Je ne m’étais jamais senti tellement en paix.

Darius raconte alors comment il a commencé à suivre des cours avec l’un des membres de l’église, ce qui n’a pas plus à l’un de ses amis qui l’a invité à voir un chef religieux pour l’aider à revenir à l’islam. Mais au fur et à mesure qu’il entendait les propos du chef religieux sur l’islam, il trouvait une meilleure alternative dans la Bible.

Progressivement, explique encore Darius, ses yeux se sont ouverts et il a choisi de devenir chrétien : «Ce ne fut pas un moment précis, un éclair éphémère, ou un rêve. C’est progressivement que je suis devenu chrétien. C’était comme si les rideaux qui étaient suspendus longtemps devant la Vérité se sont ouverts pour moi. Ce que je voyais était très beau. Je choisis alors d’être un chrétien, ou plutôt Dieu m’a choisi. ”

Darius raconte alors qu’il n’a pas directement parlé de sa nouvelle foi, mais lorsqu’ils l’ont entendu, ils ont été surpris. Ils s’attendaient en effet à le voir tomber dans la drogue ou avoir des ennuis avec la police, pas de le voir devenir chrétien. Si ces parents n’approuvent pas sa décision, ils n’ont pas cherché à lui causer des problèmes.

Afin de protéger l’église qui l’avait évangélisé, Darius a décidé de quitter l’Iran. Si les autorités avaient découvert ses activités d’évangélisation, ses membres risquaient la prison. Darius ne voulait pas être un fardeau pour eux.

Depuis ses 18 ans (âge de sa conversion) jusqu’à aujourd’hui, Darius n’  est jamais retourné en Iran et n’y a jamais revu sa famille, ce qui est un grand sacrifice pour lui. A ce sujet, il a déclaré : “J’ai appris de la Bible que si vous faites quelque chose au nom de Jésus, vous serez récompensé. Je pourrais désespérer face à l’absence de ma famille, ou au contraire me concentrer sur mes bénédictions. J’ai une nouvelle maison à l’étranger et une église dans laquelle je peux aller librement.”

Il termine son témoignage en rappelant l’amour du Seigneur pour lui :

“Dieu vit avec moi ; Il a ses yeux posés sur moi. Ma mère peut m’ aimer, mais pas comme le Seigneur m’ aime. Mon père peut me sortir du pétrin, mais pas de la manière dont le fait le Seigneur. Oui, malgré tout,  je suis sans aucun doute heureux et reconnaissant. “

About Author

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.