Actualité chrétienne

Ouzbékistan : un chrétien libéré après six années de prison

  | 

Tohar Haydarov, un chrétien ouzbèke emprisonné pour sa foi vient d’être libéré après avoir passé près de sept ans en prison (sur une peine totale de 10 ans). Mis en liberté conditionnelle le 8 novembre dernier, il est retourné chez lui à Gulistan, un village de l’est de l’Ouzbékistan.

« Dieu a entendu les prières de beaucoup de chrétiens », ont déclaré ses amis baptistes à Forum 18. « Nous sommes reconnaissants à tous ceux qui ont prié pour lui et lui ont envoyé des lettres en prison ».

Selon Release International, certains des proches de Tohar Haydarov auraient demandé à la police locale de les aider à forcer le jeune chrétien à retourner à l’islam. En mars 2010, peu de temps après cette demande, il a été accusé faussement de trafic de drogue puis arrêté.

Après presque 7 années de prison, un juge a annoncé qu’il pouvait bénéficier d’une libération conditionnelle. Un jour après cette déclaration, soit le 8 novembre dernier, Tohar Haydarov a finalement été libéré. Selon Gleb Serin, un ami baptiste, c’est en raison de sa bonne conduite et du fait qu’il avait déjà purgé plus de la moitié de son mandat qu’il a été remis en liberté.

Pourtant, ses conditions de détention ont été très difficiles. Alors que de nombreux chrétiens lui écrivaient, il n’était pas autorisé à lire les lettres en raison du fait qu’il y avait trop de citations de la Bible. En janvier 2016, malgré cette épreuve, Tohar a déclaré à des membres d’église venus lui rendre visite qu’il ressentait que Dieu était très proche et présent à ses côtés en prison ».

Même si sa libération est une bonne nouvelle, un porte-parole du Conseil des églises baptistes a déclaré que cet acte ne marquait pas pour autant un changement dans la politique du gouvernement envers les protestants. L’attitude des autorités de l’Ouzbékistan envers les chrétiens, surtout s’ils ne sont pas affiliés à une institution islamique ou à l’ église russe orthodoxe officielle, n’a pas évolué. La liberté religieuse et la liberté d’expression sont toujours encore sévèrement restreintes.

Pour l’organisation Portes Ouvertes International, la libération de Tohar Haydarov est surprenante, car, en mai 2016, alors que beaucoup d’autres prisonniers avaient été amnistiés, ce jeune chrétien était resté en prison.

Son porte-parole a déclaré à ce propos :

« Nous sommes très reconnaissants que Tohar ait obtenu une libération conditionnelle : nous avons prié pour lui pendant des années et nous devons continuer à prier. Après six ans vécu dans des circonstances difficiles, il a besoin d’être restauré et de rétablir sa relation avec ses proches. Nous savons par d’autres ex-détenus que le processus peut être difficile. »

L’Ouzbékistan est l’une des dictatures les plus dures d’Asie centrale où toutes les formes d’opposition et de non conformité à la norme sont systématiquement éliminées. Le christianisme y est considéré comme un élément étranger et déstabilisant, et les chrétiens d’origine musulmane subissent une pression supplémentaire de leur environnement social et culturel.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.