Chrétiens d'Irak

IRAK : Des chrétiens désespérés !

  | 

Le sort des chrétiens chassés de Mossoul et de la plaine de Ninive par l’Etat islamique est préoccupant au Kurdistan, où ils croupissent dans l’inaction et la pauvreté. Ils espèrent rentrer chez eux le plus tôt possible.

Plus d’un million de chrétiens ont quitté l’Irak depuis la chute de Saddam Hussein. Des milliers ont été tués par des extrémistes religieux. La persécution des chrétiens irakiens ont commencé en 2003, peu après l’invasion américaine, et elle a continuellement augmenté avec les conflits locaux qui ont suivi.

En juin 2014, les djihadistes de l’État islamique (EI) se sont emparés de Mossoul, la deuxième plus grande ville d’Irak. Des milliers de chrétiens ont été obligées de s’enfuir vers le Kurdistan irakien, où ils vivent dans le camp d’Ankawa 2 situé à la périphérie de la ville d’Erbil.

Au Kurdistan, les réfugiés chrétiens croupissent dans l’inaction, la pauvreté ou l’amertume. Frère Daniel, un prêtre syriaque orthodoxe qui a quitté la ville de Kirkuk suite à de graves menaces, décrit une situation inquiétante qui le plonge personnellement dans un abîme de désespoir.

Frère Daniel en discussion avec John Eibner

Frère Daniel,  prêtre syriaque orthodoxe, en discussion avec le Dr. John Eibner

« Notre peuple chrétien est désorienté et déçu. La majorité des déplacés ne trouvent pas de travail parce qu’ils ne parlent pas le kurde. Ils n’ont guère de ressources et dépendent de l’assistance de l’Église. »

Malgré la situation sinistre, les chrétiens d’Irak n’ont pas perdu tout espoir de paix pour leur pays.

La Rédaction

L'équipe du Journal Chrétien est composée des journalistes, pasteurs, théologiens et intellectuels chrétiens.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.