Chrétiens en Corée du Nord

Corée du Nord : 75 % des chrétiens punis pour leur foi ne survivent pas

  | 

De nouvelles statistiques éditées par des groupes de défense des droits de l’homme montrent que 75 % des personnes soumises à la torture, à l’emprisonnement et à d’autres peines ne survivent pas en Corée du Nord. Parmi les populations les plus à risque de mauvais traitements dans ce pays figurent les minorités religieuses et notamment les chrétiens.

Selon une organisation sud-coréenne à but non lucratif, les statistiques du Centre de base de données pour les droits de l’homme en Corée du Nord sont alarmantes : basées sur les témoignages des transfuges (soldats qui désertent et passent à l’ennemi), plus de 65 000 cas de persécution religieuse ont été identifiés.

Près de 99% des réponses obtenues par 11 370 transfuges de l’étude ont confirmé qu’il n’y a pas de liberté religieuse sous le gouvernement de Kim Jong-un, et plus de 75% des chrétiens qui sont punis pour leur foi ne survivent pas.

Moins de 23 % des victimes de persécution religieuse survivent à leur peine, selon le témoignage des transfuges.

Environ 300 chrétiens sud-coréens ont également demandé à la Chine de ne pas renvoyer les Nord-Coréens détenus en Chine vers la Corée du Nord, affirmant que les Nord-Coréens pourraient être exécutés après leur rapatriement.

Les statistiques ont également montré que seulement 1,2 % de ceux qui ont fui la Corée du Nord ont admis avoir un engagement dans des activités religieuses secrètes, en raison de la peur de la persécution.

Plusieurs organisations comme Open Religion, Open Doors USA, et Christian Solidarity Worldwide (CSW) ont rapporté les preuves des traitements horribles réservés aux minorités en Corée du Nord.

Selon un document publié en septembre par CSW, le gouvernement torture, mutile et tue des chrétiens. Certains ont été accroché sur une croix au dessus d’un feu, d’autres écrasés sous un rouleau compresseur. D’autres encore ont été écartelés sur un pont, ou encore été piétinés.

En Corée du Nord, la croyance religieuse est en effet considérée comme une menace majeure pour les dirigeants de ce pays, les chrétiens étant souvent accusés d’être des impérialistes cherchant à détourner la règle du « chef suprême » Kim Jong-un.

Bien qu’il existe des églises chrétiennes dans la capitale de Pyongyang, elles servent plutôt de «vitrines» pour la communauté internationale plutôt que de lieu de culte légitime.

Malgré une persécution terrible, les chrétiens en Corée du Nord disent toutefois qu’ils ne priaient pas pour leur propre liberté, mais pour leurs frères et soeurs occidentaux qui sont tentés par l’argent et la richesse matérielle.

Eric Foley, responsable de Voice of Martyr en Corée, a pu rencontrer des Coréens du Nord persécutés qui lui ont expliqué qu’ils ne priaient pas pour la liberté et l’argent, mais d’avoir davantage Christ dans leur vie et de le refléter plus.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.