Chrétiens persécutés

Ethiopie : 4 jeunes chrétiennes en prison louent le Seigneur

  | 

Fin octobre, quatre jeunes-filles âgées entre 15 et 18 ans ont été arrêtées pour avoir distribué un livre chrétien en amharique, la langue principale d’Éthiopie. L’une d’entre elle a même été brutalement battue lors de sa première nuit en prison.

Elles sortent à peine de l’enfance mais leur zèle et leur foi inébranlable malgré la persécution interpelle. Eden, 15 ans, Gifti et Mihiret, 14 ans et Deborah, 18 ans ont été arrêtées en octobre après avoir distribué un livre chrétien dans la langue principale d’Ethiopie intitulé : « Dire la vérité dans l’amour. Réponses aux questions par Ahmed Deedat. »

La distribution de ce livre, qui répond aux questions sur la foi chrétienne posée par un ancien savant islamique sud-africain et ancien chef du Centre de propagation islamique international, avait été décidée après une formation d’évangélisation interculturelle dans le pays.

Après cette formation, plusieurs chrétiens dont les 4 adolescentes de Babile, une ville située à 550 km à l’est de la capitale Abbis-Abeba, sont partis dans les rues pour évangéliser, ce livre en main.

Croyant que ce livre insultait l’islam, les musulmans locaux ont réagi avec indignation, en attaquant des églises et en menaçant des chefs religieux. Les adolescentes ont ensuite été arrêtées par la police locale. Eden, l’une d’entre elle a été battue lors de sa première nuit en prison.

Mais selon des équipiers de worldwatchmonitor qui ont pu rendre visite aux jeunes-filles en prison et parler à Eden et Deborah, leur foi est inébranlable.

« Cette [souffrance] est un honneur pour nous. Nous devrions nous attendre à la persécution, nous n’avons pas peur, nous chantons et prions ici en prison » dit Eden.

Deborah a ajouté: « C’est un honneur d’être emprisonnée pour le Royaume de Dieu ».

Les adolescentes ont finalement été libérées sous caution après avoir versé 3 000 Birr (environ 135 dollars) à la cour de Harar.

Deborah a toutefois  récemment été arrêtée à nouveau pour des raisons inconnues.

Alors que l’Éthiopie affirme qu’elle garantit la liberté de religion, les chrétiens évangéliques sont fréquemment victimes de discrimination et de harcèlement.

« Le parti au pouvoir dans le pays a bloqué tous les canaux pour la liberté d’expression et de réunion, et a également essayé de contrôler toutes les institutions religieuses dans le but de freiner la dissidence. »

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.