International

Noah, l’enfant né sans cerveau a récupéré 80 % de son tissu cérébral

  | 

Constatant que les chances de survie de Noah au cours de la grossesse était faible, et qu’il pouvait même mourir avant la naissance, les médecins ont insisté auprès de ses parents anglais, Rob et Shelly Wall pour qu’ils avortent, ce qu’ils ont refusé. Noah, qui a aujourd’hui 4 ans, a survécu, et contre toute attente a récupéré… 80 % de son cerveau.

Au cours de l’échographie du troisième mois, les médecins ont annoncé à Rob et Shelly Wall un diagnostic très lourd : atteint de spina bifida, d’hydrocéphalie et d’anomalies chromosomiques, le bébé, qui n’avait que 2 % de tissus cérébraux seraient probablement mort à la naissance ou même avant la naissance.

Les médecins répètent alors aux parents et à plusieurs reprises que le mieux était d’avorter. Mais malgré leur coeur dévasté, Rob et Shelly refusent d’interrompre la grossesse, voulait donner au bébé une chance de vivre.

Bob explique alors à Live action News qui rapporte le témoignage de ce couple que l’avortement n’a jamais été une option pour eux :

«On nous a proposé d’avorter cinq fois. Ce n’était jamais une option pour nous. Nous voulions donner à Noah cette chance de vivre. »

Face au pronostic sombre de Noah, le couple s’attend cependant à faire le deuil de l’enfant même avant sa naissance, mais à leur grande surprise, quand Noah voit le jour, il pousse un cri. Ce simple cri constitue un signe d’espoir pour les parents qui décident de continuer à se battre pour leur fils. Le bébé souffre en effet de complications de santé, est paralysé sur la partie inférieure du corps. Une chirurgie est nécessaire car sur son dos, il y a un grand trou. Parallèlement, le liquide céphalo-rachidien qui s’est accumulé dans sa tête et qui a compressé le cerveau doit également être enlevé.

A cause de ses nombreux problèmes de santé, Noah sera hospitalisé à de nombreuses reprises, mais ses parents persévèrent, faisant de leur mieux pour lui rendre la vie aussi normale que possible.

Et l’enfant se développe et grandit. Malgré les 2 % de fonctionnement cérébral, il apprend comme tous les enfants à faire pipi sur le pot, à utiliser une cuillère, à se servir d’une tasse et manifeste des signes dans la capacité à prendre des décisions. Il est très joyeux et aime chanter.

«Il choisit les choses et prend des décisions. Il ne s’arrête jamais et il peut aussi chanter », a déclaré Shelly. « C’est absolument incroyable. En le regardant, vous ne pouvez pas savoir qu’il y a quelque chose qui va  mal. »

Noah se déplaça avec un fauteuil roulant et des béquilles. Aujourd’hui âgé de 4 ans, il continue à montrer des signes d’amélioration.

A l’âge de trois ans, un scanner cérébral montre une récupération cérébrale importante puisque son cerveau est  passé de 2 % de tissus cérébraux à 80 %. Selon les médecins, qui sont étonnés des progrès du petit garçon, son cerveau grandit est presque entièrement fonctionnel.

«Pendant trois ans, nous n’avons pas su s’il allait survivre, alors voir son cerveau revenir à la normale est incroyable», a déclaré Shelly. Rob et moi avons défailli quand nous avons entendu les nouvelles. C’était comme un rêve. Je n’ai jamais rien vu de tel. Même les consultants étaient émus aux larmes. »

Rob et Shelly n’ont jamais regretté leur décision de refuser l’avortement. Noah devra encore passer par des chirurgies et d’autres traitements à l’avenir, mais ils sont reconnaissants de l’avoir dans leur vie tous les jours. Ils travaillent aussi activement pour faire connaître le spina bifida.

La Rédaction

L'équipe du Journal Chrétien est composée des journalistes, pasteurs, théologiens et intellectuels chrétiens.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.