Actualité chrétienne

Le tombeau de Jésus ouvert pour restauration à Jérusalem

  | 

Pour la première fois depuis 1810, des scientifiques viennent d’ouvrir, dans l’église du Saint-Sépulcre à Jérusalem, ce que les chrétiens considèrent comme la tombe de Jésus. Deux siècles plus tard, la lourde plaque de marbre recouvrant la sépulture a donc été déplacée afin de faire des travaux de restauration. Cette opération est une bonne occasion pour les experts d’analyser les matériaux et les structures de ce lieu historique.

Le projet de restauration de ce site sacré du christianisme a débuté en mai. Pour rendre ce projet possible, uns structure métallique et des panneaux de protection ont été placés devant l’entrée du tombeau pour la sécurité des touristes, tandis que des échafaudages ont été montés autour du site.

C’est grâce au financement des trois principales confessions chrétiennes du Saint-Sépulcre (Grecs-Orthodoxes, Franciscains, Arméniens) et d’autres contributions publiques et privées que cette restauration a été rendue possible.

La dernière fois que la plaque de marbre avait été déplacée, c’était en 1810 suite à un incendie pour permettre des travaux de restauration. La petite structure située sur le tombeau avait été reconstruite en marbre suite à ce sinistre. Aujourd’hui, de nouveaux travaux sont nécessaires. Depuis une dizaine d’années, en effet, les blocs de marbre qui protègent le tombeau se désolidarisent en raison, non seulement de l’érosion du temps liée aux intempéries mais aussi à l’afflux quotidien de millier de pèlerins et de touristes.

Les travaux de rénovation de l’édicule qui devrait être démontée et reconstruite à l’identique sous la coupole de l’église devrait durer 8 mois et donc s’étendre jusqu’à Pâques 2017.

D’après le journal scientifique National Geographic, l’ouverture du tombeau sera pour les chercheurs « une occasion sans précédent d’étudier la surface d’origine de ce qui est considéré comme le site le plus sacré du christianisme ».

Selon la tradition chrétienne, après sa crucifixion en l’an 30 ou 33, le corps de Jésus avait été déposé dans un lit funéraire taillé dans le roc… un lieu considéré comme situé précisément dans l’église du Saint-Sépulcre et aujourd’hui en cours de rénovation.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.