Chrétiens persécutés

743 migrants chrétiens victimes d’attaques en 2016 en Allemagne

  | 

743 migrants chrétiens réfugiés en Allemagne ont été victimes d’attaques à caractère religieux en 2016, selon un rapport publié le 17 octobre par Portes Ouvertes International, une ONG qui travaille pour le soutien et le secours des chrétiens persécutés à travers le monde.

Entre février et septembre 2016, les réfugiés chrétiens ont été victimes de 743 agressions à caractère religieux dans les camps  allemands, affirme ce rapport.
Selon des données recueillies au cours de centaines d’entretiens menés auprès de migrants dans toute l’Allemagne, 617 chrétiens ont ainsi été victimes d’agressions multiples, 314 ont reçus des menaces de mort, 416 ont subit des agressions physiques, et 44 personnes ont été victimes d’ agressions sexuelles.

Toujours selon les témoignages des migrants, 91 % des attaques proviendraient d’autres réfugiés, 28 % seraient le fait d’agents de sécurités et 34 % des agressions auraient été commises par d’autres personnes.

Habitués à vivre des expériences négatives avec la police et les autorités dans leur pays d’origine à cause de leur foi, considérés comme des citoyens de seconde zone, les migrants réalisent qu’en Allemagne non plus, ils ne sont pas protégés, ce qui ébranle la confiance, comme le raconte un réfugié chrétien iranien au cours de l’enquête :

«J’étais choqué! Que ce genre de chose arrive en Iran, soit, mais je n’aurais jamais pensé vivre cela en Allemagne. Cela a ébranlé ma confiance.»

Un autre homme venu d’Irak, explique : « Les musulmans de mon foyer ont découvert que j’étais chrétien parce que je lisais la Bible. J’ai reçu des menaces de mort. Ils voulaient me convertir à l’islam. Personne n’a rien pu faire pour moi, j’ai dû changer de logement. »

D’autres réfugiés chrétiens auraient été obligés par des migrants musulmans à participer aux prières musulmanes, les menaces étant particulièrement violentes vis à vis des chrétiens venus de l’Islam.

Déplorant la façon « relative » dont le phénomène est traité par les autorités allemandes qui préfèrent traiter le « cas par cas » plutôt que le problème dans sa globalité, Portes Ouvertes international a pourtant évoqué plusieurs pistes pour améliorer l’accueil des migrants chrétiens et Yazidis.

Parmi ces pistes, figurent notamment la sensibilisation du personnel des sites d’accueil des réfugiés, l’intégration dans les brochures « Welcome to Germany » donnés aux migrants d’une mention explicite sur le traitement égal des religions, et l’encouragement à faire remonter les plaintes.

Autre solution évoquée : la séparation des migrants en fonction de la religion, ce dont les autorités allemandes ne veulent pas entendre parler, préférant le cas par cas. Si les Églises dans le pays sont défavorables à une séparation, le cas de violence avérée pourrait constituer l’exception à la règle. Dans le cas ou la protection des minorités ne peut être garantie dans un centre, le logement séparé serait alors une solution appropriée.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.