Actualité chrétienne

Fin d’exil pour les chrétiens de Qaraqosh ?

Actualité chrétienne
  • Oct 25
  • 1

Près de 50 000 chrétiens assyriens devraient retourner à Qaraqosh après deux ans d’exil à Erbil au Kurdistan Irakien. La plus grande ville chrétienne d’Irak était sous le contrôle des djihadistes de l’Etat islamique depuis deux ans. Elle a été libérée le 22 octobre dernier par les forces spéciales de l’armée irakienne, assistées par des miliciens chrétiens de Mossoul.

La vague de violence qui a frappé les chrétiens d’Irak depuis la chute de Saddam Hussein a conduits les fidèles de l’Église catholique syriaque et de l’Église syriaque orthodoxe à se réfugier dans la plaine de Ninive. De nombreux réfugiés chrétiens se sont installés dans la ville de Qaraqosh, située à environ 32 kilomètres au sud-est de Mossoul.

Le 6 août 2014, la ville chrétienne de Qaraqosh est tombée aux mains des djihadistes de l’État islamique. Plus de 50 000 chrétiens ont fui la ville pour se réfugier dans le quartier d’Ainkawa, près d’Erbil au Kurdistan Irakien, où ils se sont massés dans des parcs, des églises et des camps insalubres.

Le 22 octobre 2016, les forces spéciales irakiennes, appuyées par les miliciens du général Benham, chef de la milice chrétienne de la protection de la plaine de Ninive (NPU), ont libéré deux villes chrétiennes d’Irak. Avant de lancer une opération d’envergure à Qaraqosh, les unités de la 9e division de l’armée irakienne avaient reconquis Bartella, une localité chrétienne située dans la province de Ninive.

La plupart des chrétiens de Qaraqosh espèrent retourner chez eux dans les prochains jours. Mais leur retour pourrait prendre du temps parce que tout est détruit dans cette ville, et ce qui n’est pas détruit est miné.

A propos de l’auteur

Les commentaires sont clos

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.