Chrétiens

Séisme en Italie : mobilisation des communautés religieuses

  | 

Alors que le bilan du tremblement de terre survenu mercredi dans la matinée ne cesse de s’alourdir, l’Italie a décrété ce samedi une journée de deuil national pour les 281 personnes victimes de cette catastrophe naturelle. Les églises chrétiennes se sont mobilisées après ce drame.

Mobilisée dès la matinée du 24 août 2016 après le tremblement de terre qui a frappé les provinces de Fermo, de Perugia, de Piceno, d’Ascoli et de Rieti en Italie, l’Église catholique a annoncé qu’elle débloquerait un million d’euros pour faire face aux premières urgences.

Elle a également planifié une collecte de fonds  le 18 septembre prochain en faveur des sinistrés tout en déclarant prier pour les victimes et exprimé sa plus grande proximité avec les populations touchées. Elle a enfin encouragé les diocèses, les paroisses, les instituts religieux et laïcs à venir en aide aux personnes touchées par cette catastrophe.

Des messages de solidarité ont été envoyés des Caritas de Hongrie, d’Allemagne et de Suisse.

Partout, dans le pays, des messages de solidarité et de soutien sont parvenus des principales communautés religieuses.

Par la voix de son président, le Pasteur Luca M. Negro, la Fédération des Églises évangéliques en Italie (Fcei), une récolte de fonds en faveur des sinistrés a été lancé.

Les Eglises méthodistes et vaudoises situées près de Turin, la Communauté hébraïque de Rome, ainsi que de l’Union des communautés hébraïques italiennes ont organisé un lieu pour le don du sang.

Le pasteur Stefano Paris, Président de l’Union des Eglises chrétiennes adventistes avait demandé à toutes les communautés chrétiennes de prier le 27 août pour les victimes, les familles des victimes, les blessés et les personnes sans abris suite au tremblement de terre.

Le 27 août, les chrétiens du pays ont donc été encouragés à prier, non seulement pour tous ceux, qui de près ou de loin, ont été touchés par le drame, mais aussi pour tous ceux qui ont travaillé et travaille sans relâche, comme les sauveteurs et les pompiers pour retrouver des survivants et sauver certaines personnes.

L’ADRA (agence adventiste pour le développement et le secours) a également proposé son aide, en offrant la possibilité de la mise à disposition des locaux des Eglises adventistes du pays, ou encore de proposer des programmes adaptés aux enfants et aux personnes âgées.

Alors que les funérailles des victimes d’Arquata et de Pescara del Tronto, une des trois localités les plus touchées se sont déroulés en fin de matinée dans un gymnase d’Ascoli Piceno, en présence de Sergio Mattarella, président de la République, et de Matteo Renzi (chef du gouvernement), les sauveteurs continuent à fouiller les décombres d’Amatrice, mais sans grand espoir aujourd’hui de retrouver des survivants.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.