Eglise de Dieu

Le pasteur Christian Merlo réélu à la tête de l’Eglise de Dieu en France

  | 

La 76ème Assemblée Générale de l’Église de Dieu, qui s’est tenue du 19 au 22 juillet à Nashville aux États-Unis, a approuvé la réélection du pasteur Christian Merlo dans sa fonction de Surveillant national de l’Église de Dieu en France.

Pasteur Christian Merlo

Le pasteur Christian MERLO, Surveillant national Eglise de Dieu en France.

Le pasteur Christian Merlo, Surveillant national de l’Église de Dieu en France depuis le dimanche 12 août 2012, a été reconduit à ce poste par le corps pastoral au cours de la Pastorale qui s’est déroulée à Lux (Saône-et-Loire) du 10 au 12 mars 2016 pour un nouveau mandat de quatre ans. Comme le prévoient les textes fondamentaux de l’Église de Dieu (Cleveland-Tennessee), cette décision a fait l’objet d’une approbation par l’Assemblée Générale, qui a tout pouvoir et autorité pour désigner l’enseignement, le gouvernement, les principes et les pratiques de toutes les églises locales du mouvement.

Avant de soumettre au vote de l’Assemblée Générale la réélection du pasteur Christian Merlo, le Comité Exécutif Général a préalablement examiné les actions et résultats prouvant que le postulant méritait de remplir un mandat additionnel en France, et s’est assuré qu’il avait bénéficié du vote favorable d’au moins 75 % des pasteurs de sa juridiction. Ces conditions étant remplies, l’Assemblée Générale a approuvé la reconduction du pasteur Christian Merlo au poste de Surveillant national de L’Église de Dieu en France pour un nouveau mandate de quatre ans.

Se tenant au courant de l’administration, des finances, des communications, des moyens techniques et modernes du travail de bureau, le Surveillant national est évalué périodiquement par le Comité Exécutif Général, composé du Surveillant Général, de ses trois adjoints et du Secrétaire-Trésorier général.

Jacqueline Merlo © Pasteur Aloys Evina Eglise de Dieu en FranceSon épouse, le pasteur Jacqueline Merlo, exerce la fonction de Directrice du ministère des femmes au sein de l’Église de Dieu en France, en collaboration avec Kathy Watson Swift, Directrice du ministère des femmes en Europe de l’Ouest. Elle sillonne la France pour encourager les femmes à se mettre totalement à la disposition du Christ qui les a rachetées à un grand prix, et de découvrir le don et les œuvres préparées d’avance par lesquels elles pourraient le mieux glorifier leur Rédempteur.

Participants au seminaire du couple pastoral Christian et Jacqueline Merlo en avril 2016

Participants au séminaire du couple pastoral Christian et Jacqueline Merlo en avril 2016

Le bilan du couple pastoral Christian et Jacqueline Merlo à la tête de l’Église de Dieu en France est largement positif. De nouvelles églises ont vu le jour sous leur impulsion et une église a rejoint le mouvement. Ils ont trouvé une solution à la crise de vocations qui touche la quasi-totalité des mouvements chrétiens. Ils ont également créé un centre de formation biblique. La convention annuelle qu’ils organisent chaque année sous le thème du « Revêtement de puissance » a vu passer des orateurs de renom, dont le Dr Tim Hill, Surveillant Général de l’Église de Dieu.

Le couple pastoral Jean et Denise Liz Tshiteya à gauche/ le couple pastoral français Christian et Jacqueline Merlo à droite 28 juillet 2016

Le couple pastoral Jean et Denise Liz Tshiteya à gauche/ le couple pastoral français Christian et Jacqueline Merlo à droite

Qualifications du Surveillant national

N’est pas surveillant national de l’Église de Dieu qui veut. De nombreux serviteurs de Dieu affichent leur désir d’être à la tête de l’Église de Dieu dans leur pays. C’est leur droit le plus absolu, le plus légitime, mais ont-ils tous le profil requis pour gérer ne serait-ce qu’une petite localité ? Il faut d’abord passer par les petites catégories, faire ses preuves et asseoir une réputation localement. Ensuite, un leadership local permet-il de prétendre immédiatement au leadership national ?

Le poste de Surveillant national (ou de Surveillant d’État) a été institué par l’Assemblée Générale de 1911 qui s’était inspirée d’une exhortation de Paul aux anciens de l’Église d’Ephèse : « Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau, au milieu duquel l’Esprit Saint vous a établis surveillants pour paître l’assemblée de Dieu, laquelle il a acquise par le sang de son propre fils. » (Actes 20 : 28 – Version Darby).

Étant donné que le Surveillant national occupant une position honorable et vitale dans l’Église de Dieu, la personne qui assume cette fonction a une grande autorité spirituelle et doit avoir démontré ses capacités de conducteur spirituel. Ses qualifications et qualités personnelles lui permettront notamment de contrôler le travail, les personnes et les programmes; de motiver les autres et de leur confier des responsabilités pour le bon fonctionnement de l’église; et d’ être capable de s’adapter aux différentes cultures, et au rôle changeant du ministère de l’église.

Le Surveillant national doit être bon et intègre envers ceux qu’il sert, manifestant de la compassion, de la confiance, et de l’empressement. Il doit aussi se soumettre à ceux qui sont au-dessus de lui dans le Seigneur. Il doit servir de modèle, en montrant son appartenance à Christ dans son mode de vie et dans son administration. Il est également très diligent dans ses relations familiales, sa communauté et envers ceux qui sont au dessus de lui dans le Seigneur afin que son témoignage et sa position ne souffrent aucun reproche.

Fonctions et pouvoirs du Surveillant national

Le Surveillant national nomme les pasteurs et peut également être amené à assurer le remplacement de ceux qui quittent leur poste. Il peut être amené, si c’est nécessaire ou en cas de besoin, à autoriser un Exhortateur à être le pasteur d’une église locale, à effectuer les baptêmes et à accepter de nouveaux membres dans l’église.

Il officie à tous les services d’ordination des pasteurs, signe les certificats de ministère sur son territoire après qu’ils ont été approuvés par le Surveillant Général. Il peut être conduit à les retourner au Surveillant Général en donnant la raison de son refus de signature et signe aussi les révocations de ministère quand il est amené à en faire.

Il fournira aussi les questionnaires aux candidats au ministère sur son territoire qui en sont jugés dignes, et signera tous les formulaires des candidats avec son approbation avant de les envoyer au Surveillant Général.

Il approuve l’établissement de nouvelles églises locales, le choix, l’achat, ou la construction des lieux de culte. Il est également chargé de dissoudre toute église inactive, et peut transférer les membres des églises qui cesseraient d’exister vers celles qui leur conviennent le mieux.

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.