Actualité chrétienne

Russie : vers une nouvelle persécution des chrétiens ?

  | 

La nouvelle loi anti-terrorisme signée récemment en Russie par le président Vladimir Poutine vise également les chrétiens. Elle rend notamment hautement punissable les cultes de maison et toute activité missionnaire. En réaction, de nombreux chrétiens à travers le pays ont décidé de se réunir pour crier à Dieu et sont rentrés dans une période de jeûne et de prière.

Les représentants du gouvernement russe sont depuis longtemps pointés du doigt pour utiliser le prétexte de la « lutte contre le terrorisme et l’extrémisme » pour justifier des lois répressives. La nouvelle loi placée sous l’égide du « terrorisme et de l’extrémisme » qui vient juste d’être votée en Russie durcit davantage encore les sanctions contre les activités chrétiennes et adjoint le culte de maison, le fait de ne pas signaler une activité religieuse aux autorités (jusqu’à 1 an d’emprisonnement) ou les activités missionnaires comme des crimes hautement punissables.

Si le projet de loi durcit les peines pour des actes jugés terroristes, c’est également le cas pour l’organisation de soulèvements populaires.

Selon le Président Hanny Haukka de la Grande Commission des Ministères, l’Église est choquée de cette nouvelle comme il l’a déclaré à Charisma News récemment :

« L’église est consternée par l’annonce de cette nouvelle loi. Environ 7.000 églises évangéliques et protestantes sont dans le jeûne et la prière après avoir appris cette nouvelle. »

Selon le président Hanni Haukka,  la nouvelle loi de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme introduit au moins 10 changements majeurs par rapport à la précédente :

Elle stipule par exemple que les hôtes étrangers ne seront plus autorisés à parler dans les églises, sauf s’ils disposent d’un « permis de travail » émis par les autorités russes. Elle indique également que si un ami ou un parent de l’extérieur de la Russie souhaite partager sa foi dans une maison russe, le client sera condamné à une amende et expulsé de Russie.

Tout partage de sa foi  avec les non-croyants est aussi considéré comme une activité missionnaire et sera puni  par la loi.

Seule l’activité missionnaire permise par une autorisation spéciale du gouvernement sera autorisée.

Exemple : la personne qui se déplace en train  et partage sa foi sans autorisation sera mise en garde à vue pendant toute la durée du voyage et sera condamnée à une amende de 50.000 roubles, soit 1000 $. Les délinquants de moins de 14 ans feront également l’objet de poursuites.

L’activité religieuse  n’est plus autorisée dans les maisons privées, indique encore la nouvelle loi (la plupart des églises en Russie se réunissent dans les maisons).

Une autre clause incite à la délation : tout citoyen est tenu de signaler toute activité religieuse, et particulièrement celle de ses voisins, aux autorités. Le contrevenant s’expose à des sanctions.

Il est également interdit de prier, de lire la Bible chez soi maison en présence d’une personne non-croyante. Cette activité sera punie par la loi.

Si l’église a acheté une propriété, elle ne peut pas être convertie en un lieu de culte.
Dans les bâtiments d’église, il est interdit d’inviter des personnes à se tourner vers Dieu. Les cultes sont autorisés mais faire d’ un non croyant un disciple du Christ est contre la loi.

De nombreux critiques ont déclaré que la loi Yarovaya était des signes de la fin des temps, et violait les droits de l’homme tout en étant en contradiction avec la Constitution et les lois en vigueur.

Le président Haukka demande aux croyants du monde entier de se joindre à des églises russes dans la prière et le jeûne :

« La Russie s’est fermée  de manière terrible. La nouvelle loi est en totale contradiction avec le but et la tâche donnée à l’église par le Seigneur. La loi va envoyer à nouveau l’Église de Russie dans la persécution qu’elle a connue  sous l’ère soviétique communiste. »

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.